À la uneSantéSportTendancesTennis

5 bonnes raisons de se mettre au tennis

C’est pas parce qu’on a pas réussi à reprendre le sport cet été qu’on est foutu les gars. Pas grave si c’est le moment des douches à 47 degrés, des soupes et des plaids on va sécréter plein d’endorphines grâce au tennis pour se remonter le moral. Voici la liste non exhaustive des bonnes raisons d’aller taper la balle jaune.

  • Avoir un fessier canon 

Première des nombreuses bonnes raisons : Le tennis ? C’est un service gagnant pour le corps. A faire des allers-retours en skort, tous les muscles sont sollicités. En une heure de match, tu auras brulé près de 500 calories (donc beaucoup plus qu’en matant Plan Coeur en écoutant le bruit de la pluie sur ton Velux). Jeux, set et autumn body, tremble Emily Ratajkowski. 

  • Développer de supers réflexes 

Jouer au tennis c’est bien plus que courir après une balle. Au delà des résultats physiques, ce sport procure une vaste maîtrise de soi. C’est le pied d’arriver à feinter son adversaire non ? 

  • Se vider la tête  

Concentré sur le court, on laisse ses émotions et le stress quotidien au vestiaire et ça fait un bien fou. Bon après on essaye de pas trop se lâcher prise quand même… Casser des raquettes comme Benoit Paire c’est moyen quand même !

  • Parce que ça se pratique facilement 

Le truc le plus frustrant au monde, c’est sans doute d’avoir une envie folle de faire quelque chose, mais de ne pas savoir où ! A Paris, si tu veux absolument te faire un tennis là maintenant tout de suite, la ville met à disposition 175 courts municipaux dans 13 arrondissements. 

  • Se retrouver entre potes   

Quoi de mieux que se retrouver autour d’un filet avec ses potes ? Dans le genre sport convivial, on est plutôt pas mal !

A lire aussi : Tennis : La Team Europe remporte la Laver Cup

About author

Journaliste pôle Desk
Related posts
Bons PlansTendances

Top 5 des cadeaux de Noël à plus de 200€

À la uneActualitéBrèvesCultureMusique

Josman marque son grand retour avec Bambi

À la uneActualité

« 500 enfants dorment dans la rue à Paris » - Des associations dénoncent

À la uneActualitéCultureMusique

Interview: Sarah Rebecca, son premier single

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux