ActualitéCinémaCulture

5 éléments pour comprendre… la grande histoire de Disney

Alors que Disney fêtera ses 100 ans en 2023 : retour sur les grands événements qui ont amené l’une des compagnies les plus célèbres au monde au succès phénoménal qu’on lui connait aujourd’hui.

La création du studio Disney

L’histoire du célèbre studio commence dans un petit studio fondé par Walt Disney à Kansas City en 1922 : Laugh-O-Gram Films Inc. Walt Disney est alors âgé de 21 ans. Ce petit studio obtient un premier vrai contrat pour la production de six courts métrages animés basés sur des contes de fées et des histoires pour enfants. Les productions du studio plaisent mais les coûts dépassent les revenus. La société est ainsi amené à produire plusieurs films publicitaires d’une durée d’une minute qui sont diffusés dans le Newman Theater : les Newman Laugh-O-Grams.

Au printemps 1923, Walt Disney décide d’exploiter à la fois l’animation et les films en prise de vue réelle. Il lance ainsi la production d’un film, Alice’s Wonderland, le pilote des Alice Comedies. Cependant la société fait faillite en juillet 1923.

Cette même année, Walt Disney et son frère Roy Oliver fondent un nouveau studio d’animation qu’ils baptisent Disney Brothers Studios. Walt Disney obtient alors un contrat avec Winkler Pictures. Le contrat comprend six courts métrages, avec une option pour six supplémentaires. Le travail fourni plaît et le studio parvient à renouveler son contrat à trois reprises. Il produit près de 57 épisodes pour sa série Alice Comedies. En 1925, l’équipe des frères Disney emménage dans de nouveaux studios à Los Angeles. En 1926, le studio des frères Disney est finalement rebaptisé Walt Disney Studio.

La création du personnage de Mickey

La création du plus célèbre des personnages de cartoons est bel et bien le véritable point de départ de l’ascension de Disney. Le 18 novembre 1928, le premier film d’animation sonorisé met en scène une étrange souris qui se déhanche au gouvernail d’un bateau. Cette souris à un nom : Mickey Mouse. Animé, Mickey Mouse sifflote, chantonne et tape du pied en manœuvrant le gouvernail de son bateau à vapeur. Le public du Colony Theatre de New York est conquis. Après tout, personne n’avait encore vu de dessin animé parlant. Les talkies (films avec du son) n’en sont qu’à leurs débuts ce qui permet à Walt Disney de frapper son premier grand coup dans le monde du cinéma d’animation.

Ce succès lui permet également de mettre en relief ses échecs précédents : les deux premiers courts-métrages avec Mickey qui n’ont pas rencontré le succès désiré ,les innombrables démarches faites auprès des directeurs des grandes compagnies qui écoutaient à peine ses propositions. Tout cela est terminé. Une nouvelle page s’ouvre désormais pour les studios Disney.

Le premier âge d’or de Disney

De 1937 à 1941, Disney connait une période marqué par une véritable progression. Son nom : le « Premier Âge d’Or ». Cette période est essentiellement marquée par la sortie de leurs premiers longs métrages d’animation, notamment Blanche-Neige et les Sept Nains. Leur production dure sept longues années de 1934 à 1941, après quoi, le studio connaîtra un frein à son activité.

À partir de 1934, Walt Disney travaille sur la création d’un long métrage d’animation qui aboutit en 1937 : Blanche-Neige et les Sept Nains. Le studio prend alors une réelle importance, il produit trois séries de courts métrages et travaille sur plusieurs autres projets de longs métrages. Les projets en question sont particulièrement ambitieux à la fois graphiquement, techniquement et artistiquement. Ils aboutissent pour la plupart entre 1940 et 1942 mais leurs racines remontent toutes à la période 1937-1941. Ces films figurent parmi les plus anciens mais aussi les plus connus du studio : PinocchioFantasiaDumbo et Bambi.

La mort de Walt Disney

Des années 50 aux années 70, le studio se démarque avec le retour de la production des longs métrages d’animation semblables à ceux du « Premier Âge d’Or » (1937-1941), avec Cendrillon notamment(1950), et par une importante diversification de ses productions. L’entreprise se développe également sur d’autres fronts avec la construction d’un premier parc à thèmes en Californie au début des années 1950, le fameux Disneyland, puis un second en Floride à la fin des années 1960, Walt Disney World Resort.

Walt Disney meurt en 1966. Du côté des courts métrages, la plupart des séries du studio sont arrêtées en 1956, mais une poignée d’entre elles continuent jusqu’en 1961, sauf les productions éducatives comme Walt Disney Educational Productions. Malgré le succès du film d’animation Winnie l’ourson (1977), le studio entre dans une phase plus creuse de son histoire marquée par un certain manque d’inventivité dû à la disparition de son créateur.

Le second âge d’or

Du décès de leur créateur en 1966 jusqu’en 1984, l’impact des studios Disney n’est plus le même. Les films d’animation ne sont pas toujours de bonne qualité et ils ne rencontrent plus le même succès qu’autrefois. Cependant à partir de 1984, les choses commencent à changer. De nouvelles voix s’élèvent à la tête du studio d’animation et des artistes se révèlent. Ainsi débute ainsi la seconde grande période du studio connue sous le nom de « Second Âge d’Or » de Disney qui s’étend de 1984 à 1995. Cette période aboutie à la création de longs-métrages d’animations cultes comme La Petite SirèneLe Roi Lion, ou encore Aladdin. La légende de Disney renait et l’entreprise retrouve l’intégralité de son prestige voir même plus durant cette période.

A voir aussi : Un tour du monde des parcs Disney, ça vous tente ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinéma

Est ce qu’il y aura un reboot d’American Pie ? 

ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Hartley cœur à vif, nouvelle version de la série des années 90

À la uneCinéma

Bruce Willis, Dark Vador : les doubles numériques au service du cinéma ? 

ActualitéFranceSociété

5 éléments pour comprendre … l’affaire Péchier 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux