ActualitéInternational

5 inventions du quotidien découvertes au concours Lépine

Du mouchoir en papier à l’aspirateur électrique, le Concours Lépine a permis de faire connaitre un grand nombre d’inventions. Novateurs à leur introduction, ces objets sont désormais largement adoptés par la population.

Il a plus d’un siècle d’existence. Organisé chaque année depuis 1901, le concours Lépine permet de mettre en avant des inventions qui améliorent le quotidien. Chacune de ces innovations a une histoire témoignant de la créativité humaine et de la persévérance dans la quête d’amélioration des outils du quotidien. Ce concours est un véritable tremplin pour les inventeurs sans pour autant leur assurer un enrichissement pécuniaire. L’édition 2024 de la Foire de Paris se termine demain et avec elle, le concours Lépine.

Pour son édition 2024, ce sont six inventeurs dont Rémi du Chaland qui ont été récompensés avec un prototype permettant aux malvoyants de mieux se situer et de gagner en autonomie. Il s’agit en réalité d’une paire de lunettes équipée d’une mini-caméra qui transmet les données visuelles par des impulsions dans le dos grâce à une ceinture lombaire. Les personnes atteintes de déficiences visuelles ont alors l’opportunité d’avoir une perception plus précise de leur environnement.

Capture d’écran issue d’un reportage de franceinfo

À lire aussi : Foire de Paris : c’est quoi le Concours Lépine ?

Le stylo à bille

Chacun d’entre vous l’a déjà tenu entre ses mains. C’est en 1919 que le stylo à bille remporte le concours Lépine grâce à monsieur Pasquis . Mais en réalité, son ADN repose sur l’Américain, John Loud, ayant déposé un brevet finalement annulé. Après sa présentation au concours Lépine, l’invention met quelques années avant de connaitre un succès fou. Ce n’est que dans les années 1930 que le stylo à bille gagne en popularité grâce aux efforts des frères Bíró. Mais s’ils améliorent le prototype de Pasquis, il décident de vendre leur brevet au baron français Marcel Bich qui lance son industrialisation dans les années 1950.

Au fil des décennies suivantes, le stylo à bille a continué à évoluer et a rapidement été adopté dans le monde entier. Invention au succès planétaire, le stylo à bille se décline aujourd’hui sous toutes les formes. En France, près de 100 millions de stylo Bic sont vendus chaque année reflétant l’outil essentiel qu’il est dans la vie quotidienne.  

L’aspirateur

C’est un atout pour vos maisons. En 1907, Robert Bimm remporte le Concours Lépine, avec le « Birum », un aspirateur électrique. Un objet créé à partir d’un ventilateur, d’une boîte et d’une taie d’oreiller. Mais ces débuts remontent bien avant. Imaginé par des Américains dans les années 1860, c’est en 1901 que des progrès significatifs sont réalisés. Hubert Cecil Booth, un ingénieur britannique, développe un aspirateur à essence et le présente à l’exposition de l’Empire britannique à Londres. Après le concours Lépine, l’aspirateur électrique va connaitre une nouvelle vie. Breveté et commercialisé un an plus tard par James Spangler, il rencontre une forte notoriété.

Dans les décennies suivantes, de nombreuses améliorations ont été apportées comme l’introduction de sacs à poussière ou de filtres pour capturer les allergènes. Le système est rapidement acheté par l’entreprise Hoover dans les années 30. C’est aujourd’hui l’une des plus grandes marques d’aspirateurs au monde. En France, l’entreprise Comptoirs Madeleine invente sa propre machine, primée au concours Lépine en 1923.  Aujourd’hui, l’aspirateur s’est démocratisé et est un élément essentiel dans de nombreux foyers à travers le monde. Les modèles de James Dyson et les aspirateurs robots reflètent l’évolution actuelle de cet objet tandis qu’un aspirateur est vendu toutes les dix secondes en France.

Les lentilles de contact

Elles sont les meilleures amies de beaucoup. Officiellement, c’est Rouvereau, primé au concours Lépine en 1948 qui est à l’origine des lentilles actuelles. Mais en réalité la lentille de contact est beaucoup plus vieille. C’est Léonard de Vinci qui lance les expérimentations permettant aux lentilles de contact de voir le jour trois siècles plus tard. En 1887, les premiers modèles sont fabriqués en verre. Mais en raison de leur imperméabilité à l’oxygène, elles présentaient de lourds risques pour la vision des patients.

Des décennies plus tard, en 1946, Heinrich Wöhlk décide de remédier à ces défaillance et se remet sur le dossier. Il prend alors l’initiative d’utiliser du Plexiglas, une matière capable de s’adapter à la cornée et pouvant être portée pendant 8 heures de suite. Deux ans plus tard, Rouvereau remporte le concours Lépine donnant l’envie à de nombreux innovateurs d’améliorer le prototype. 10 ans s’écoulent alors avant que Otto Wichterle ne mette en avant son idée d’utiliser de l’hydrogel biocompatible permettant d’obtenir des lentilles souples et confortables. Dès lors, les lentilles de contact ont continué à évoluer : une véritable révolution pour les porteurs de lunettes. Les lentilles jetables, les lentilles toriques ou les lentilles multifocales sont autant d’exemples des progrès réalisés dans ce domaine. Il existe même des lentilles colorées. Aujourd’hui, les lentilles de contact sont utilisées par 125 millions de personnes à travers le monde. 

Le fer à repasser à la vapeur

Lors du 20ème anniversaire du Concours Lépine, en 1921, Constantin Caroni présente le fer à vapeur. Dans les foyers modernes, c’est un appareil indispensable pour obtenir des vêtements lisses et bien entretenus.  Si l’invention est primée au concours, elle reste toutefois considérée comme trop dangereuse par les industriels et divise les opinions. Il faudra alors attendre 20 ans pour qu’il soit commercialisé. Mais à ce moment là, le brevet de Caroni tombe dans le domaine public lui empêchant toute forme de récompense monétaire.

Lors des siècles précédents, l’ancêtre du fer à vapeur était utilisé. À la forme triangulaire, il été chauffé sur le feu puis modifié pour fonctionner au charbon. Aujourd’hui, au XXIème siècle, les fers à vapeur ont continué d’évoluer avec l’introduction de fonctionnalités. Néanmoins, cet outil connait une baisse de popularité, en France. Si en 2010, 1,9 million d’unités été vendues, en 2020 c’est seulement 1,2 millions de fer qui sont vendus. 

Le mouchoir en papier jetable

Rhumes, maladies ou allergies, le mouchoir hygiénique jetable est votre partenaire idéal. C’est en 1901 qu’il est présenté au grand public, lors de la première édition du Concours Lépine, autrefois appelé “Exposition des jouets et articles de Paris”. S’il n’a pas gagné, il a tout de même eu du succès pour devenir le mouchoir connu aujourd’hui. Avant, il était coutume d’utiliser des tissus réutilisables. Mais au début du XXème siècle, un homme du nom de Bleton décide de mettre au point ce tissu en papier jetable.

Plus de 20 ans après, il est commercialisé par la société américaine Kimberly-Clark, sous la marque Kleenex. Initialement présentés comme des mouchoirs de maquillage, ils sont rapidement devenus populaires comme alternative aux mouchoirs lavables. 123 ans plus tard, le mouchoir en papier est entièrement ancré dans la société. C’est désormais un élément essentiel dans les sacs à main, les poches et les trousses de toilette qui fait toutefois débat quant à son impact écologique.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

D'où vient le slogan "All Eyes on Rafah" ?

ActualitéSéries Tv

Fiction française : quel est notre bilan de la saison 2023-2024 ?

ActualitéSportTennis

5 champions ou championnes de tennis qui n’ont jamais gagné Roland-Garros

ActualitéFrancePolitique

5 coups d'éclat des députés de "La France Insoumise"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux