À la uneInternational

4 questions que l’on se pose sur la guerre entre l’Ukraine et la Russie

Ukraine Russie conflit guerre questions Donbass attaques

Alors que la situation a totalement dégénéré ces dernières heures entre la Russie et l’Ukraine, focus sur les cinq questions à se poser sur cette guerre « surprise ».

Que s’est-il passé ces derniers jours ?

L’hypothèse d’une guerre entre les deux pays est sur la table depuis plusieurs semaines déjà. Malgré les nombreuses tentatives de l’OTAN et de l’Europe de calmer le jeu, le président russe Vladimir Poutine a reconnu lundi soir l’indépendance des séparatistes pro-russes issues des républiques populaire de Donetsk et de Lougansk. Dans la foulée, la figure centrale du Kremlin a signé des accords « d’amitié et d’entraide » avec ces territoires. Un premier pas vers une issue non diplomatique.

Mais c’est surtout dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 février que le conflit a pris une toute autre tournure. Sur les coups de 4 heures du matin (heure française), le président de la fédération de Russie a annoncé à la télévision le lancement d’une « opération militaire » dans l’est de l’Ukraine. Les tirs et bombardements retentissent, depuis ce matin, à travers quatre régions du pays, obligeant les Ukrainiens à prendre les armes pour protéger leur terres.

D’où ça vient ?

En août 1991, l’Ukraine devient officiellement un territoire indépendant, après avoir été une ancienne république soviétique durant de longues années. Le pays est alors divisé en deux parties : les pro-occidentaux et les pro-russes majoritairement situés près de la frontière russo-ukrainienne. Au fil des décennies, de nombreux conflits éclatent entre les deux clans menant à la guerre du Donbass (région de l’Ukraine). Ce sont les accords de Minsk qui vont y mettre fin en 2015, rendant possible un cessez-le-feu.

Néanmoins, depuis 2020, le rapprochement entre l’Ukraine et l’OTAN ne plait pas du côté russe. Elle est même perçue comme une « provocation », du sens où le Kremlin avait demandé à ce que l’Alliance atlantique ne s’étende pas vers l’Est. Ce qui a poussé Vladimir Poutine, dans un premier temps, à amasser ses troupes aux frontières afin de faire pression.

Quelles conséquences pour l’Europe ?

En réponse aux condamnations orales et économiques par les dirigeants européens à l’égard de la Russie, Moscou a pris les choses en main. Pour cause, les premières répercutions se font sentir sur le prix du baril de pétrole. Ce dernier vient de franchir la barre des 100 dollars ce jeudi. La Bourse de Paris et les autres places boursières européennes en ont également pris pour leurs grades. Leurs cours a plongé dès leurs ouvertures ce matin : Paris (-4,19%), Londres (-2,55%), Francfort (-4;39%)…

Cependant, la question d’un conflit direct entre la Russie et l’Europe semble faible. Le président français, de son côté, a réitéré son soutien à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky « en matière économique, financière et d’équipements défensifs« .

Quel impact sur les élections présidentielles en France ?

Le positionnement de certains candidats sur le conflit Ukraine-Russie pourrait-il leur porter préjudice ? C’est la grande question. En effet, la totalité des prétendants à l’Elysée a condamné les décisions du Kremlin. Mais si pour certains comme Yannick Jadot (EELV), Anne Hidalgo (PS) ou encore Fabien Roussel (PCF), il s’agit d’un acte gravissime, d’autres comme Jean-Luc Mélenchon (LFI), Marine Le Pen (RN) et Eric Zemmour (Reconquête!) condamnent, bien qu’ayant eu par le passé des positions « ambiguës » quant à l’attitude à avoir vis-à-vis du président russe.

À lire aussi : Comprendre la situation en Ukraine en 5 minutes

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneCinéma

Indiana Jones and the Dial of Destiny : la bande annonce est là

À la uneCinéma

Disparition à 87 ans de la comédienne Mylène Demongeot

À la uneMédiasSport

Coupe du monde : que s'est-il passé sur TF1 à la fin du match France-Tunisie ?

À la uneBrèvesPolitique

Comment le Sénat américain essaie de protéger le mariage homosexuel ? 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux