À la uneInternational

C’est quoi les accords de Minsk, « rompus » par Vladimir Poutine ?

Accords de Minsk 2015 paix Ukraine Russie Poutine

Lundi dans la soirée, le président russe a décrété de vive voix l’indépendance des régions séparatistes pro-russes situées à l’Est de l’Ukraine.

« Une violation unilatérale des engagements internationaux de la Russie » et une « atteinte à la souveraineté de l’Ukraine« , tels sont les mots utilisés par l’Elysée hier soir dans un communiqué, à la suite de la prise de parole de Vladimir Poutine. Un discours de plus d’une heure durant lequel le président de la fédération de la Russie a reconnu officiellement l’indépendance des territoires séparatistes de Louhansk et Donetsk (Donbass, Ukraine), laissant s’éloigner davantage une potentielle issue diplomatique.

Cette série de propos imprévisibles venant de Moscou a fait tout autant réagir du côté des Etats-Unis, comme de l’Union Européenne ou même du Royaume-Uni. Ainsi, certains chefs d’Etat s’apprêtent à prendre des sanctions, tandis que d’autres pointent un non-respect des accords de Minsk.

Sur le même sujet : Comprendre la situation en Ukraine en 5 minutes

Mais au fait, c’est quoi les accords de Minsk ? À quoi servent-ils ? Pour comprendre cela, il faut remonter sept ans en arrière.

Des accords de paix

12 Février 2015. Après des heures et des heures de négociations, les accords de Minsk, appelés également « Minsk 2 », sont signés au palais de l’Indépendance de la capitale biélorusse. Parmi les signataires, on retrouve Vladimir Poutine (Russie), François Hollande (France), Angela Merkel (Allemagne) et Petro Porochenko (Ukraine). L’objectif de ces derniers est de mettre fin aux combats permanents entre séparatistes russes et forces ukrainiennes dans la région du Donbass.

TV5 Monde a relevé les 13 points fondamentaux qui constituent les accords de Minsk :

  • Un cessez-le-feu, valable dès minuit le 15/02/2015
  • Retrait des armements lourds
  • Vérification de la trêve
  • Dialogue
  • Grâce et amnistie par la promulgation d’une loi
  • Libération et échange « de l’ensemble des otages et des personnes retenues illicitement sur la base du principe « tous contre tous »« 
  • Garantie de la sécurité de l’accès à l’aide humanitaire
  • Définition « des modalités du plein rétablissement des rapports socio-économiques« 
  • Rétablissement du contrôle total de la frontière d’État par le gouvernement de l’Ukraine dans l’ensemble de la zone du conflit
  • Retrait de l’Ukraine de toutes les formations armées étrangères
  • Mise en œuvre d’une réforme constitutionnelle en Ukraine
  • Discussions sur les élections locales
  • Mise en place de groupes de travail

La différence entre le protocole et les accords de Minsk

Attention, le protocole et les accords de Minsk sont deux traités bien distincts. Le premier est, en réalité, le prédécesseur de Minsk 2. Il s’agit d’un accord conclu entre l’Ukraine, la Russie et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le 5 septembre 2014. Son but ? Une désescalade des conflits à l’Est de l’Ukraine.

Force est de constater que ce protocole n’a mené nul part à l’époque, excepté à une recrudescence des tensions entre les deux pays. D’où la nécessité de la signature des accords de Minsk, à peine un an plus tard.

À lire aussi : 5 éléments pour comprendre… le parcours de Vladimir Poutine

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneMédiasSéries Tv

Le Flambeau : comment les équipes de Koh Lanta ont réagi à cet "hommage" ?

À la uneÉtudiant

5 clés pour réussir son entretien d'embauche

À la uneSéries Tv

"Daron" : TF1 tourne le pilote de sa nouvelle série avec Didier Bourdon

À la uneSéries Tv

Wednesday : la comédienne originale vient de nous quitter

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux