À la uneCinémaSéries Tv

5 raisons de regarder sur TF1 Handigang avec Alessandra Sublet et Théo Curin

Lundi 2 mai sera diffusé sur TF1 le premier film avec Alessandra Sublet et Théo Curin : Handigang. Voilà plusieurs raisons pour lesquelles vous devriez le regarder.

Une bande de potes de lycée se rebelle contre le système. Banal. Sauf que cette fois, c’est une bande potes handicapés qui se rebelle contre un système validiste qui les exclut. Voilà sur quoi porte le nouveau film de TF1, Handigang, signé Stéphanie Pillonca-Kervern. Au casting : Alessandra Sublet, présentatrice vedette de TF1, Théo Curin, sportif paralympique, Bruno Wolkowitch, Arthur Legrand et Sabrina Lachhab.

C’est le film qui a “changé la vie” d’Alessandra Sublet

Et oui, la présentatrice de C’est Canteloup avait annoncé qu’elle arrêtait l’animation pour se lancer dans l’action. C’est le tournage d’Handigang qui a été une véritable révélation pour Alessandra Sublet. Stéphanie Pillonca ne voyait personne d’autre qu’elle pour jouer Djenna, la mère de Sam, le héros du film. A force de persuasion, elle a su convaincre la présentatrice de venir sur le tournage. “Elle m’a fait vriller. J’aimais vraiment mon métier. Six mois après, j’arrête la télé !” raconte la nouvelle actrice. Sur le plateau, elle a retrouvé l’adrénaline qu’elle connaissait dans ses débuts à la télé, et elle se sent “encore plus libre“. La fiction n’enlève rien de sa spontanéité ni de son charme. C’est un pari réussi pour l’instant, on a hâte de voir ses prochains pas dans le cinéma.

Car ce sont les débuts de Théo Curin dans la fiction

Comme Alessandra, c’est l’adrénaline du plateau qui a charmé Théo. Une adrénaline qu’il retrouve quand il se lance dans les défis sportifs les plus fous, comme la traversée du Lac Titicaca à 21 ans. Compétiteur, ce qu’il a apprécié dans le jeu c’est de s’être vu “franchir les limites que l’on se donne“. Jamais il n’aurait cru pouvoir jouer des scènes d’émotions ou de bagarres. Peu après le tournage, il a rejoint le casting de Plus belle la vie, et son rôle ne tourne pas autour du handicap cette fois. C’est d’ailleurs ce qui lui plait : “avoir la chance d’incarner quelqu’un qu’on est pas”.

Pour le casting inclusif d’Handigang

Hors de question pour Stéphanie Pillonca de réaliser un film sur les handicapés joués par des acteurs non handicapés. Mathieu Hannedouche, dans le rôle de Tom est un sourd profond, Angèle Rohé est autiste, Théo Curin est quadri-amputé. Sur le plateau, pas d’éducateurs, de traducteurs en langue des signes ou de parents. Mathieu a par exemple dû assimiler le texte d’abord en langue des signes avant de pouvoir le restituer oralement. Un véritable défi pour ces jeunes qui ne se ressent pas du tout à l’écran. Pour la réalisatrice, le film est “une double performance” : la performance du jeu filmé bien-sûr, mais aussi celle d’avoir réussi a instauré une ambiance de tournage qui convenait à tous. Qui leur convenait très bien même, puisqu’une véritable amitié s’est liée entre tous les acteurs.

TOURNAGE “HANDIGANG” REAL : Stephanie Pillonca ©JEAN-PHILIPPE BALTEL / 3EME OEIL / TF1 Lyon,FRANCE-AOUT-SEPTEMBRE 2021

Car c’est un film sur l’adolescence qui parle à tous

Handigang, c’est une histoire universelle. C’est l’histoire d’un adolescent qui change, qui prend du recul sur la société dans laquelle il évolue, qui fait des rencontres qui bousculent sa vie. Celle d’une mère qui n’a pas vu son enfant grandir et qui ne sait comment réagir dans cette période : comment gérer les études, l’orientation, les sorties, le comportement rebelle ? Une maman qui réapprend a vivre pour elle et non plus uniquement pour son enfant : une femme qui a des projets professionnels, qui tombe amoureuse. Bref, c’est entrer dans la vie d’une famille à un moment clé de leur parcours. Et c’est aussi un film qui peut nous ouvrir les yeux sur le quotidien de jeunes avec un handicap plus ou moins visible.

C’est un film qui fait du bien

Adapté du roman de Cara Zina, Handigang est un vrai “feel good”. Un film positif devant lequel on peut se laisser porter sans trop de souci, ni sans trop réfléchir. L’histoire est jolie, on sait d’avance que tout ira bien pour Djenna et Sam, car tout va déjà bien au début. Le film peut vous arracher quelques rires et quelques larmes, mais sans plonger dans le mélodrame. Ce n’est pas un film militant, mais un film avec des protagonistes handicapés, filmés normalement.

Handigang est déjà disponible sur Salto.

A lire aussi : Pourquoi Michel Hazanavicius a dû changer le titre de son dernier film présenté à Cannes ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinémaCulture

Treize vies : le nouveau film de Ron Howard se dévoile

À la uneCinémaCulture

Johnny Depp bientôt de retour dans Pirates des Caraïbes ?

À la uneSéries Tv

Convention "Demain nous appartient" : quels acteurs seront présents ?

ActualitéCinémaCulture

"Irréductible" : 5 dates clés dans la carrière de Jérôme Commandeur

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux