À la uneActualitéInternational

Les quatre affaires qui nuisent à la campagne d'Hillary Clinton

Plus que deux jours avant l’élection présidentielle américaine, qui oppose la candidate démocrate Hillary Clinton au candidat républicain Donald Trump. Retour sur les affaires qui ont nui à la campagne de l’ex-première dame.

Affaire des emails : la découverte d’une messagerie personnelle

Le 2 mars 2015, le New York Times révèle qu’Hillary Clinton a utilisé une adresse de messagerie privée (hdr22@clintonemail.com) au lieu de l’adresse officielle mise à sa disposition lorsqu’elle était secrétaire d’Etat (2009-2013). Cette pratique viole le Freedom of Information Act (FOIA), qui prévoit l’archivage et la conservation de toutes les conversations officielles pour que les citoyens américains puissent y avoir accès sur demande.

Le 5 juillet 2015, au terme d’une enquête, le président du FBI James Comey conseille de ne pas poursuivre Hillary Clinton, même s’il reconnaît qu’elle a fait preuve d’une « extrême négligence ».

Affaire des emails : les conversations avec Huma Abedin

Seulement, le 28 octobre dernier, le FBI fait une nouvelle découverte. En enquêtant sur Anthony Weiner, qui aurait envoyé des SMS à caractère sexuel à une jeune fille de 15 ans, la police fédérale trouve sur son ordinateur des échanges d’emails entre Hillary Clinton et la femme de ce dernier, Huma Abedin (vice-présidente de campagne de la candidate démocrate). Ces nouveaux échanges semblent assez intéressants pour que le FBI rouvre l’enquête sur les emails d’Hillary Clinton, à dix jours de l’élection présidentielle.

À lire aussi : Les stars, arme de séduction massive de Hillary Clinton

The Podesta emails

Début octobre, le site Wikileaks et son fondateur Julian Assange se sont engagés à publier chaque jour jusqu’au 8 novembre des emails du président de campagne d’Hillary Clinton, John Podesta. Au total, Julian Assange parle de 50 000 emails hackés qui seront dévoilés par lots. Ces emails révèlent notamment que la candidate démocrate connaissait à l’avance des questions qui allaient lui être posées lors des débats de la primaire démocrate face à Bernie Sanders, hypothèse qui avait été avancée par Donald Trump.

Conflits d’intérêts présumés entre la candidate et la Clinton Foundation

La Clinton Foundation, créée en 1997 par Bill Clinton, aurait reçu des dons de gouvernements ou d’entreprises étrangers lorsque Hillary Clinton était secrétaire d’Etat, dans le but d’améliorer leur image aux États-Unis. En réaction à la controverse que ces informations ont suscitée, la candidate à promis qu’elle refuserait tout don provenant de l’étranger.

À lire aussi : États-Unis : Trump repasse devant Clinton

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la unePolitiqueSanté

COVID 19 : quels sont les gros changements du 1er février ?

À la uneSéries Tv

Pour l'amour du risque arrive dès aujourd'hui sur 6play TEVA

ActualitéMédiasMusique

10 moments cultes de l'émission Nouvelle Star

À la uneCinémaPop & Geek

Quand sortira la suite de The Batman au cinéma ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux