À la uneActualitéNon classéSpectacles

Alex Lutz : l’humoriste en pleine ascension

Alex Lutz, le comédien, joue son spectacle dans la salle de Bobino (XIVe arrondissement), depuis le 29 avril. L’humoriste multiplie les imitations, pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Vendredi 2 mai 2014. Les travées de la salle de spectacle, Bobino (XIVe arrondissement), sont remplies. Le music-hall affiche complet. Plus de 900 personnes sont présentes pour rigoler. Alex Lutz le sait. Pas d’analyse politique, ni de développement économique. Un jeune prodige de l’humour, Fary, a assuré la première partie. Ensuite, Alex Lutz commence son one-man show, avec des propos sur le rôle d’un acteur pornographique. “Un travail comme un autre”, selon lui. Le comédien a compris qu’il devait captiver son public, dans les cinq premières minutes de son spectacle. Avec un sujet pareil, c’est réussi. Les spectateurs sont conquis. Celui qui joue Catherine dans “La Revue de presse de Catherine et Liliane” pour Le Petit Journal, de Canal + joue son spectacle depuis 2007. Les répliques s’enchaînent, comme les imitations, ou ses anecdotes personnelles. Mis en scène par Tom Dingler, et sous la direction de Jean-Marc Dumontet, le one-man show est rythmé, très rythmé. Alex Lutz visite, et revisite les planches de la scène, en courant partout, pour imiter, par exemple, le chimpanzé. Un véritable sportif !

10325418_10152386997404222_3954581269843686908_n

Un mélange réussi

Âgé de 35 ans, Alex Lutz partage avec les spectateurs ses souvenirs d’enfance. Du gamin qui croit encore à la petite souris, à l’humoriste qui s’entoure d’un technicien “gentil mais dangereux”, il revisite des moments de sa vie, de façon décalée. Encensé par les critiques, Alex Lutz a un univers particulier, et déroutant. Chaque phrase est d’une drôlerie percutante. Qu’il explique l’origine du quartier “Montparnasse”, qu’il imite un directeur de casting odieux, ou qu’il se prenne pour un cheval (Oui, oui, c’est possible), l’humoriste régale. Avec sa mèche blonde, le comédien pourrait faire penser à un enfant. C’est pourtant avec maturité qu’il explique, que l’expression “Va te faire fou***” est “une démarche très particulière”, ou encore que “partir avec sa b*** et son couteau, en temps de guerre, c’est quand même très étrange.” Entre stand-up, sketchs, et théâtre, Alex Lutz réalise un mélange particulièrement réussi. Le comédien écume les planches de la salle Bobino, depuis le 29 avril, et tiendra des représentations jusqu’au 31 mai.

Related posts
À la uneInternationalsociété

Le chanteur R.Kelly condamné à 30 ans de prison

À la uneFranceSociété

Salah Abdeslam : perpétuité incompressible pour le survivant du commando du 13 novembre 2015

ActualitéEconomieFrance

Qu’est-ce qu’on appelle des « superprofits » ?

À la uneFranceInternational

Réchauffement climatique : le Haut Conseil pour le Climat appelle le gouvernement à agir davantage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux