Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

ActualitéInternational

Australie : la construction d’une mine par Adani près de la Grande Barrière de corail fait polémique

Australie : la construction d'une mine par Adani près de la Grande Barrière de corail fait polémique

Le groupe indien Adani va construire une mine de charbon près de la Grande Barrière de corail. Ce projet est décrié par les écologistes car mettra en péril le site, déjà dans un état critique, inscrit au patrimoine de l’Humanité.

Alors que la Grande Barrière de corail dépérit de plus en plus rapidement, le conglomérat indien, Adani, a pris la décision de construire une mine de charbon dans ses environs. Une décision forcément décriée, car elle mettra en péril la sûreté de cet édifice naturel et participera au réchauffement climatique global.

Mais le projet de construction n’est pas le seul à être décrié. En effet, le charbon qui servira à produire de l’électricité sera envoyé en Inde depuis un port, lui aussi très proche de la Grande Barrière.

 

Australie : la construction d'une mine par Adani près de la Grande Barrière de corail fait polémique

greenleft.org

 

Un projet qui s’est heurté à plusieurs obstacles

L’édifice gigantesque comprendra des mines souterraines ainsi qu’à ciel ouvert mais prévoit également la construction de 189 kilomètres de chemin de fer pour acheminer le charbon au port.

En plus des écologistes, qui combattaient avec virulence ce projet, le groupe Adani s’est heurté à de nombreuses entraves réglementaires et judiciaires dans l’état du Queensland. Ces obstacles avaient réussi à retarder ce projet de 7 ans.

Lors de l’annonce de la validation du projet de construction, Gautam Adani, président du groupe, avait dénoncé les militants écologistes qui, selon lui, lui avaient mis des bâtons dans les roues.

Ces militants s’interrogent également sur le financement de ce projet car plusieurs banques avaient refusé d’être partenaire d’une telle construction.

Faire sortir l’Inde de la pauvreté énergétique

Toujours dans l’annonce de la validation du projet, Gautam Adani a expliqué que les travaux préliminaires seraient à l’origine de 10 000 emplois directs et indirects.

Il a également expliqué que la mine “ferait beaucoup plus pour le monde, notre globe, et l’environnement que ceux qui tweetent depuis leur salon climatisé de Sydney.” Un message spécialement destiné aux militants écologistes australiens.

Le ministre fédéral des Ressources, Cavanan a également tenu à s’exprimer sur ce sujet en s’adressant aux militants écologistes, leur demandant de “se souvenir des 250 millions d’Indiens qui n’ont pas d’électricité.”

Plusieurs célébrités australiennes ont voulu faire entendre leur voix et ont signé une lettre ouverte allant à l’encontre de cette mine. On peut donc retrouver Geraldine Brooks, écrivaine et lauréate du prix Pullitzer ainsi que le comédien Ben Elton et d’autres.

À ce jour, le projet de mine est très loin d’être abandonné mais il est possible de se poser une question : la création d’emploi ainsi que faire sortir des individus de la pauvreté énergétique justifie-t-ils la destruction de l’environnement ?

A lire aussi : Disparition de la Grande Barrière de corail : les scientifiques revoient le bilan à la hausse

Related posts
ActualitéInternational

Qui est Roberto Saviano, cet écrivain sous protection, qui a rendu hommage à Rushdie ?

ActualitéEnvironnement

Qu’est-ce qu’on risque si la Méditerranée surchauffe ?

À la uneInternational

Pourquoi J.K Rowling est-elle menacée à son tour ?

ActualitéPop & GeekSéries Tv

On débriefe pour vous... The Sandman, une superbe adaptation

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux