À la uneActualitéInternational

CHINE-FRANCE : LAURENT FABIUS REAFFIRME UNE VOLONTE DE COOPERATION

               « Le développement de la relation stratégique entre la Chine et la France est une priorité de la politique étrangère française et c’est la volonté des deux chefs d’État, Français et Chinois ». C’est ainsi que commençait le discours de notre ministre aux affaires étrangères, M. Laurent Fabius qui était en déplacement à Pékin du 20 au 25 février. M. Fabius a évoqué avec son homologue chinois, Wang Yi,  des accords politiques, économiques, et universitaires ainsi que de la future visite du Président Xi en France.

               Ce déplacement s’inscrit dans le cadre du cinquantième anniversaire de la reconnaissance de la République Populaire de Chine (RPC) aux dépens de Taiwan. Il fût l’occasion pour le gouvernement français de réaffirmer sa volonté de travailler toujours plus activement avec la Chine.

               Pour la France : Trois séries de priorités à mettre en œuvre
1-Intensifier le dialogue politique
                Tout d’abord il s’agit pour le gouvernement français d’intensifier le dialogue politique entre les deux nations. En effet, la France est loin derrière l’Allemagne en termes d’intensité des relations politiques et économiques. Cela s’explique par le fait que les Chinois n’aiment établir de liens politiques durables qu’avec des pays qui prennent le temps de venir régulièrement et longtemps chez eux. C’est pourquoi M. Fabius a habilement rappelé à la fin de sa conférence de presse qu’il en est à son 6e voyage  : « Au total, ce sixième voyage que j’effectue en Chine depuis ma prise de fonction il y a un an-et-demi est utile » ; un peu moins habile en revanche le fait de préciser que ce voyage fût utile…  Ensuite M. Fabius a précisé que cette intensification devait en priorité concerner la coopération franco-chinoise dans « les grands dossiers internationaux ». M. Fabius évoqua notamment la question de l’Afrique où la France est historiquement présente et où la Chine renforce chaque jour un peu plus son contrôle sur un nombre de territoires impressionnants. Il faisait également référence à la conférence mondiale sur le climat qui se tiendra en décembre 2015 sous la présidence française.

2-Renforcée la coopération économique
                Ensuite, la deuxième série de priorités porte sur la coopération économique, et le « rééquilibrage par le haut de nos échanges économiques ». A cette fin, le ministre des affaires étrangères veut augmenter le nombre de partenariats industriels sur le long-terme. Il cibla principalement les domaines suivants : nucléaire civil, aéronautique et émet l’hypothèse d’un partenariat dans l’agro-alimentaire. Mais surtout le ministre a rappelé l’importance du secteur du développement urbain durable dans les coopérations franco-chinoises. En effet, bien qu’inconnu du grand public, cela fait bientôt 1 an que sous l’impulsion de Michèle Pappalardo (fédératrice « mieux vivre en ville ») la France tente d’exporter un modèle de ville durable ; et la Chine constitue un immense marché potentiel.

3-Augmenter les échanges humains
                Enfin, la troisième série de priorités doit porter sur l’échange humain, et notamment de jeunes. Le gouvernement français souhaite en effet augmenter le nombre d’échanges universitaires entre les deux pays. A cet égard, la France a raccourci, en janvier dernier, le délai de délivrance du visa à 48h pour les étudiants chinois. « Il y a aujourd’hui 35.000 étudiants chinois en France et nous souhaitons porter ce nombre à 50.000. » a déclaré le ministre, avant d’évoquer en toute modestie son implication personnelle :  « J’ai moi-même apporté ma modeste contribution au développement des échanges culturels. D’une part en me rendant ce week-end dans la très belle province du Sud, du Fujian et, d’autre part, et autorisant la traduction d’un livre que j’ai consacré à la peinture il y a quelques années et en le présentant avec le maître calligraphe, peintre, poète, Fan Zeng. »

               Qu’en dit la presse chinoise ?
               La presse chinoise se concentre sur la rencontre entre M. Fabius et le Président chinois Xi Jinping qui eut lieu le 21 février. Elle relate les propos du président Xi sur la « sagesse visionnaire de Mao et de De Gaulle » dans l’établissement des liens entre les deux pays. M. Xi a également affirmé que « lors de la visite en Chine du président Hollande l’année dernière, nous avons décidé d’organiser une série d’activités commémoratives cette année » et insiste sur l’importance que la France demeure aux côtés de la Chine en tant que première puissance occidentale à avoir fait confiance à la RPC en 1964. Enfin, Xi Jinping suggère qu’il serait bon que les deux pays renforcent la communication stratégique dans les affaires internationales « dans l’espoir d’affronter les défis internationaux et de sauvegarder la paix et la stabilité mondiales » (propos de Xi rapportés par 新华社, l’agence de presse officielle du régime).

               La prochaine grande étape étant la visite du Président Xi Jinping en France.

Cédric Fuentes

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneBrèvesFranceSanté

Couvre-feu : Emmanuel Macron demande aux Français de « tenir encore 4 à 6 semaines »

À la uneSéries Tv

La traque : "Va te faire voir" répond Yves Rénier au fils de Fourniret

À la uneArtCultureÉtudiant

L’Art digital : rencontre avec l’artiste Cherubini

À la uneActualitéInternationalPolitique

Au commencement était la CDU

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux