Santé

La chronique du sophrologue scolaire Gilles Payet #5

Chaque jeudi dans « A Votre Santé » sur VL (19h-20h), Gilles Payet, sophrologue scolaire, répond aux questions de Sabrina Perquis et conseille les jeunes dans leur quotidien (gestion du stress, confiance en soi, sommeil…). 

Sabrina Perquis : Aujourd’hui Gilles, vous répondez à la question de Benoît.

Benoît est en Terminale S et a un problème d’énergie. Il est souvent fatigué et se demandait si un accompagnement en sophrologie pouvait lui permettre de se ressourcer.

Gilles Payet : La réponse est OUI Benoît mais avant tout je vous invite à vous questionner sur plusieurs sujets. A commencer par votre sommeil. Dormez-vous suffisamment et correctement ? La difficulté de la classe de terminale est de mêler à la fois un rythme plutôt élevé pour préparer votre Bac et peut-être des concours pour vos études supérieures. Vous êtes aussi souvent encore en croissance et tout cela évidemment  est fatigant ! C’est donc important que vous ayez une discipline de fer concernant votre sommeil avec un coucher aux alentours de 23h00 – et dans tous les cas avant minuit. Et une quantité de sommeil d’au-moins 8 heures. Vous pouvez compléter ce temps de sommeil par des mini-siestes dans la journée. C’est efficace pour vous redonner l’énergie qui parfois vous manque. Et celles-ci ne vous prendront que quelques minutes.

Sabrina Perquis : Est-ce que l’alimentation peut aussi aider Benoît à se sentir moins fatigué ?

Gilles Payet : Oui et sur ce point Benoît je vous conseille d’en parler à votre médecin. Si votre fatigue est vraiment importante elle peut traduire une carence en vitamines ou en magnésium par exemple. Et la mauvaise nouvelle Benoît c’est qu’il faudra sans doute passer par une prise de sang pour faire ce bilan – mais – ça c’est la bonne nouvelle – vous êtes certain d’avoir le traitement adapté et qui vous redonnera l’énergie qui vous manque aujourd’hui.

Sabrina Perquis : Et côté sophro Gilles, quel exercice pourriez-vous proposer à Benoît ?

Gilles Payet : Je vous parlais de la sieste éclair. Et celle-ci est très intéressante pour vous redonner de l’énergie à un moment de la journée où vous en avez besoin. Par exemple, lorsque vous rentrez du lycée vers 16 ou 17h00. C’est pas toujours évident car là vous devez faire face à un double effet : celui de la fatigue de la journée + celui de la digestion « post goûter ». Et dans ces conditions vous pouvez ressentir un coup de barre.

Dans ce cas, une fois, une fois votre goûter avalé et les sms et messages divers traités, je vous conseille de tester la sieste éclair.

Et pour faire une telle séance, je vous invite à prendre une position confortable, soit allongé sur votre lit, sur votre moquette ou encore assis dans un fauteuil. Posez une main sur votre ventre et l’autre main sur votre poitrine. Fermez les yeux. Et portez votre attention sur votre respiration.

Imaginez une bulle d’énergie autour de vous. Au-dessus de votre tête. Autour de votre buste et de vos jambes. Imaginez cette bulle d’énergie avec sa couleur, sa forme, son épaisseur, sa densité.

Et inspirez dans cette bulle en gonflant vos poumons et votre ventre. ET sentez grâce à vos mains posées sur votre ventre et votre poitrine cette énergie entrer en vous.

Et à chaque expiration, diffusez cette énergie dans tout votre corps.

Vous inspirez en faisant entrer en vous ces particules gonglées d’énergie et vous expirez en les diffusant dans chaque partie de votre corps : votre cerveau, votre visage, vos épaules, vos bras, vos mains, vos poumons, votre cœur, votre ventre, vos jambes, jusqu’à vos pieds et vos orteils.

Ressentez cette énergie gagner et emplir toutes ces zones. Et dites-vous qu’à chaque fois que cette énergie prend place, elle chasse les particules de fatigue. Cette image mentale de l’énergie qui entre en vous et de la fatigue qui en ressort est très efficace pour retrouver l’énergie nécessaire pour le reste de votre journée.

Voilà l’exercice est maintenant terminé. Je vous invite à le faire autant de fois que vous le souhaitez. Et en particulier dès les premiers instants où vous ressentez cette fatigue arriver. Et souvenez-vous, que plus vous pratiquerez cet exercice et plus il sera efficace.

Related posts
FemmesSantéSociété

Un mois pour lutter contre le cancer du sein

Santé

Comment financer ses prothèses auditives ?

À la uneActualitéInternationalSanté

En quête de 14 milliards de dollars à Lyon contre le sida, paludisme et tuberculose

À la uneFemmesNon classéSantéSexe

La contraception bientôt intégralement remboursée pour les moins de 15 ans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux