Avec la Coupe du monde, la vente des maillots explose. Vous le payez environ 85 euros, mais connaissez-vous réellement sa valeur à la sortie de l’usine ? VL vous dévoile toutes les étapes qui font augmenter le prix.

À moins d’acheter un maillot contre-fait, il est impossible d’en trouver un à, par exemple, 10 euros. Alors, passer de ce prix là à 85€, il y a une forte marge. Comment y arrive t-on ? VL vous dit tout !

Vamos Antoine Griezmann GIF by Equipe de France de Football - Find & Share on GIPHY

TVA

Pour commencer, il y a 20% de TVA additionné au prix final, soit 16,4% du prix grand public. Cela compte pour 14 euros du prix final.

À LIRE AUSSI : Coupe du monde : Neymar change encore de coiffure

Répartition des parts

Ensuite, les 71 euros restant sont répartis entre le fabriquant, Nike pour l’Équipe de France, et le revendeur. Le distributeur récupère environ une trentaine d’euros. Il ne s’agit pas du bénéfice qui est retiré du produit, mais de marge brute par opposition à la marge nette, comme disent les comptables. Pour ce qui est de la marque, la marge est plus importante. En 2016, le groupe Nike a déclaré un résultat net 3,5 milliards d’euros pour un chiffre d’affaire de 28,6 milliards, soit un taux de marge nette de 12%. Ce chiffre risque d’être plus important avec cette année de Coupe du Monde.