À la uneActualitéInternationalPolitique

Commission européenne : Les conclusions de l’échec de Sylvie Goulard

Sylvie Goulard

Le jeudi 10 octobre, alors qu’Emmanuel Macron était en déplacement à Lyon. Le Parlement Européen a refusé la candidate Sylvie Goulard pour le poste de commissaire française à la Commission Européenne. Les votes sont sans appel et de nombreuses questions en découlent…

Sylvie Goulard, était ce le bon choix ?

Lors d’une seconde audition devant les eurodéputés, car oui, une première audition avait eu lieu de 2 octobre dernier. Sylvie Goulard avait répondu aux interrogations des parlementaires européens sans pour autant les convaincre. Pour cause, l’anciene ministre des armées française trempe dans deux affaires : Celle des emplois fictifs du MoDem, qui lui a coûté son poste dans le gouvernement français seulement un mois après sa nomination.  La seconde affaire est liée à son ancien emploi en tant que « consultante » pour l’institut Berggruen. Sylvie Goulard était alors rémunérée 10 000€ par mois pendant 3 ans, indique l’Olaf. Une candidate pas toute blanche qui en paye les conséquences ?

Un vote contre Emmanuel Macron ?

82 eurodéputés se sont positionnés contre la candidature de Sylvie Goulard, 29 l’ont soutenu et enfin un abstentionniste. Les libéraux de Renew, soutien du Président Macron, ont tous votés pour la représentante française. Pour le reste, des conservateurs du Parti Populaire Européen à l’extrême gauche, des sociaux démocrates aux Verts en passant par l’extrême droite, se sont mis d’accord pour évincer Sylvie Goulard. Des Élus du Parti Populaire Européen ont partagé sur Twitter en interne « WE are going to kill Goulard for the vote » ( Nous allons tuer Goulard au vote).

Réaction d’Emmanuel Macron a Lyon. Youtube

Mais cette mise à mort serait issus d’une rancune envers le Président Français. Celui ci avait mené la lutte contre le système Spitzenkandidaten. Ce système voulait mettre à la tête de la commission européenne le représentant de la majorité. Macron se serait opposé alors à la présidence européenne de Manfred Weber, le chef de file du Parti Populaire Européen. En tout cas le Président prône l’incompréhension après le résultat des votes : « J’ai besoin de comprendre ce qui s’est joué de ressentiment, peut-être de petitesse, mais j’ai besoin de comprendre”.

Quelles conséquences pour la France ?

À noter que c’est la première fois qu’un candidat français est recalé. Ursula Von Der Leyen, la future présidente de la commission européenne à partir du 1er Novembre, a indiqué à la France de se trouver vite un nouveau candidat, car sans commissaire français, la Commission ne peut se mettre en route. Mais qui pour remplacer Sylvie Goulard ? Qui aura la responsabilité du porte-monnaie de l’industrie, la défense, l’espace, le numérique et la culture pour un total d’une dizaine de milliards d’euros? Les premières tendances annoncent Florence Parly ou Nathalie Loiseau. Mais les deux candidates ne seront pas forcément mieux traitées que Sylvie Goulard.

A lire aussi : En quête de 14 milliards de dollars à Lyon contre le sida, paludisme et tuberculose

About author

Raymond Stephane Journaliste VL-media
Related posts
À la uneBrèvesNumériquePop & Geek

Netflix réfléchit à empêcher le partage de compte ?

À la uneCinémaCulture

STAR WARS 9 "L'ASCENSION DE SKYWALKER" bande annonce finale

À la uneActualitéArtArt / ExpoCultureFranceMusiqueSpectacles

Da Silva : "Je me sens plus proche de la naïveté de l'enfance que du cynisme des hommes".

À la uneSéries Tv

QUELLES SONT LES SÉRIES NETFLIX LES PLUS VUES ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux