À la uneFranceMédiasSociété

Confinement : de plus en plus de monde devant la télévision

Depuis le début de l’épidémie du coronavirus et tout particulièrement depuis les mesures de confinement annoncées le 16 mars dernier, les français passent plus de temps devant le téléviseur. Médiamétrie a dévoilé ses derniers chiffres. Décryptage.

Selon les chiffres de Médiamétrie dans son dernier Médiamat (un panel de plus de 11.000 téléspectateurs, répartis dans 5000 foyers et dont la consommation de télévision est mesurée en permanence), dévoilés en début de semaine, la durée d’écoute individuelle moyenne de la télévision sur la semaine du 16 au 22 mars est de 4h48, soit 1h17 de plus par rapport à la même semaine l’an dernier. 

Dimanche 22 mars, cette durée d’écoute moyenne s’est élevée à 5h15, un niveau jamais atteint depuis 2006. Sur cette même semaine, la durée d’écoute de la télévision des 15-24 ans est passée de 1h01 en 2019 à 1h49 en 2020.

Des chaînes qui peinent à suivre

En cette période de confinement, les Français regardent plus que jamais la télévision, mais les chaînes commencent à être à court de programmes inédits. Plusieurs feuilletons, comme «Demain nous appartient» (TF1) ou encore «Un si grand soleil» (France 2), ont déjà subi des déprogrammations temporaires. Les chaînes misent donc sur le cinéma, et en particulier sur des classiques de la comédie. Le recours à ces films du patrimoine permet aussi de remplir les grilles des programmes à bas coût. Une stratégie payante pour M6 qui a rediffusée ce mardi 24 mars à 21h «Le gendarme de Saint-Tropez», suivi par 2.961.000 fans pour sa 22ediffusion. 

Des programmes qui cartonnent

Que ce soit à 13 heures ou à 20 heures, les JT des différentes chaînes enregistrent des cartons d’audiences. Toutes les chaînes historiques tirent leur épingle du jeu, en plus des chaînes d’info en continu, qui parviennent à multiplier leurs audiences par deux. Exemple lundi 23 mars : le 20 heures de TF1, présenté par Gilles Bouleau, où le Premier ministre Edouard Philippe était invité en duplex, a  été suivi par 11,76 millions de téléspectateurs. En face, Anne-Sophie Lapix sur France 2 a convaincu 6,78 millions de fidèles, devant Carole Gaessler et l’édition nationale du «19-20» de France 3 avec 3,9 millions de curieux ou encore Xavier de Moulins aux commandes du 19.45 sur M6, suivi par 3,72 millions d’intéressés, soit plus de 26 millions de Français répartis sur quatre chaînes.

Autre exemple sur France 2 avec le «Jour du Seigneur», la plus vieille émission du Paf. Le dimanche 15 mars, l’audience globale a atteint 1.115.000 adeptes entre 11 heures et midi. La semaine suivante, le 22 mars, l’audience a triplé, dépassant celles des célébrations de Pâques et Noël, habituellement les plus suivies. Avec 1,7 million de téléspectateurs devant leur écran en moyenne, et même un pic à 2,1 millions, la messe a battu à plates coutures AutoMoto (TF1) et Turbo (M6). Par ailleurs, les fréquentations du site internet et de la page Facebook de l’émission ont été multipliées par trois. 

Un mouvement à contre-courant de la tendance observée depuis plusieurs années, qui montre une baisse de la durée passée devant les chaînes de TV au profit d’internet, des smartphones, et des plateformes de vidéo comme Netflix ou Youtube.

Kevin Lheritier – @lheritierkevin

Related posts
À la uneBrèvesMédias

Jean-Jacques Bourdin arrête la matinale de RMC après 19 ans

À la uneFaits DiversInternational

Mort de George Floyd : accusation requalifiée en homicide volontaire

À la uneArtLe Tøhu-BøhuNon classéSpectacles

Mood JL Martel Icy Cold Records The Disease dans le Tohu Bohu#295

À la uneInternational

L'Italie a rouvert ses frontières ce mercredi

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux