À la uneActualitéFrancePolitique

Danièle Obono, députée LFI, estime que les députés n’ont pas une indemnité suffisante pour se loger

Invitée par Jean-Jacques Bourdin, la députée de France insoumise a poussé un coup de gueule sur les conditions de logement des députés.

Bonjour Danièle Obono vous n’avez pas honte ? C’est par ces mots que Jean-Jacques Bourdin  qu’aurait pu commencer son interview face à la députée LFI. Invitée dans la matinale de RMC/BFM, elle était confrontée à la question  “vous voulez qu’on les loge où, les députés ?” La députée de la France insoumise a déclaré que les députés “pourraient avoir les moyens de se loger s’ils avaient une indemnité suffisante pour le faire” . “Le problème pour les députés dans les autres régions, c’est que ça fait une indemnité en plus. C’est peut-être plus difficile et plus cher”.

Il est vrai que depuis le début de l’année, les députés ne venant pas d’Ile-de-France, peuvent se faire indemniser à hauteur de 1200 €. Aujourd’hui, près de 300 députés possèdent déjà d’une chambre à l’Assemblée nationale ou d’un bureau “avec possibilité de couchage”. Danièle Obono​ n’a pas oublié de préciser les différences de budget entre un député de Paris et sa petite couronne et un élu venant d’ailleurs en France.

Une charge en plus pour les députés de province

“Le problème pour les députés qui sont dans les autres régions, c’est que ça fait une charge en plus. Moi je n’en ai pas besoin, j’habite à Paris. Mais s’ils ont une indemnité en plus, c’est peut-être parce que c’est plus difficile et plus cher” , a rappelé la députée. “Je n’ai aucun problème à dire qu’il faut une échelle des salaires, une échelle des indemnités, y compris pour qu’il n’y ait pas d’écarts et que tout le monde puisse se loger dignement” , a-t-elle conclu.

Des mots qui font réagir sur les réseaux

Après les paroles de la députée LFI, les internautes ont tout de suite réagi. Même ceux, membres du mouvement de Jean-Luc Mélanchon.

On peut comprendre les réactions sur la toile car les députés perçoivent des indemnités.  Au minimum 7.209,74 euros bruts mensuels, une somme qui comprend une indemnité de base de 5.599,80 euros, une indemnité de résidence de 3 % de 167,99 euros et une indemnité de fonction, représentant 25 % du total, de 1.441,95 euros, comme l’indique le site internet de l’Assemblée nationale.  Il sera donc compliqué pour Danièle Obono de se faire entendre à l’Assemblée Nationale.

Related posts
À la uneSéries Tv

Les mystérieuses cités d'or bientôt en spectacle musical au Théâtre des Variétés

À la uneFrance

Direct | Marseille : un homme armé d'un couteau interpellé près d'une école juive

À la uneSéries Tv

Ici tout commence : Christelle Reboul et Joseph Malerba rejoignent la série

À la uneFrance

Le finlandais Ari Huusela clôture la 9ème édition du Vendée Globe

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux