À la uneActualitéCultureFrance

Décès de Joël Robuchon : le chef Gregory Cuilleron “triste et accablé” sur VL

“Une année noire pour la gastronomie”. Sur VL, le chef lyonnais Grégory Cuilleron réagit au décès de Joël Robuchon. Un “génie” qui s’est retiré.

Ce matin, l’information du Figaro annonçant le décès du chef mondialement célèbre Joël Robuchon fit l’effet d’une bombe dans le milieu gastronomique. Après la disparition de l’emblématique chef lyonnais Paul Bocuse le 22 janvier dernier, c’est un nouveau pape de la gastronomie qui rend définitivement son tablier.

Sur VL, le chef lyonnais Grégory Cuilleron, à la tête du restaurant “Cinq Mains” (Lyon) et ancien participant de “Top Chef” et “Un dîner presque parfait” (M6) dit sa “surprise” mais aussi sa “tristesse” et son “accablement”

“Il a fait sortir le cuisinier de sa cuisine”

Grégory Cuilleron souligne, qu’avec le décès de Paul Bocuse, “2018 n’est pas une année très clémente pour la cuisine”. Pour lui, à l’image de Monsieur Paul, Joël Robuchon a “fait sortir le cuisinier de sa cuisine” mais fut surtout l’un des premiers chef à “internationaliser” la gastronomie française. En bref, “Joël Robuchon était un très très grand Monsieur de la cuisine”. En obtenant 3 étoiles aux Guide Michelin 3 ans après l’ouverture de son premier restaurant, Joël Robuchon entre dans l’histoire de la gastronomie et s’inscrit incontestablement en “génie” des fourneaux. Grégory Cuilleron souligne son “amour des produits du terroir normand” en “faisant honneur à la crème et au beurre” aussi les influences multiples de sa cuisine spécialement “asiatiques”.

“Le style Robuchon : la saisonnalité”

Grégory Cuilleron l’affirme, Joël Robuchon a remis au goût du jour “la saisonnalité des produits”. Une inspiration quotidienne pour le chef lyonnais qui propose des plats et des légumes saisonniers dans son restaurant “Cinq Mains” de Lyon. Cependant, le plat emblématique de ce chef mondialement célèbre reste “la purée”, “un plat étonnant pour un chef étoilé” reconnaît Grégory Cuilleron qui explique, au passage, que “la ratte remplace la traditionnelle pomme de terre” dans la recette Robuchon. Enfin, Grégory Cuilleron souligne l’envie de Joël Robuchon de rendre la cuisine de qualité accessible à tous. En effet, étant le premier chef à associer son nom et sa renommée à des produits de la grande distribution, Joël Robuchon voulait “proposer des associations nouvelles au grand public” qui n’avait “pas les moyens d’aller” dans des restaurants gastronomiques.

Info :

Retrouvez Grégory Cuilleron en librairie dès le 16 août avec son nouveau livre “Qu’est ce qu’on mange ce soir ?” (ed. Hachette)

 

A LIRE AUSSI :

Joël Robuchon, le superchef de la gastronomie, est mort aujourd’hui

About author

Journaliste VL. Directeur du bureau de Lyon.
Related posts
À la uneActualitéSport

Direction la Chine pour Gareth Bale

EconomieFranceRégions

Arthurimmo : agent et expert immobilier

EconomieFranceRégions

la Chocolatine : La boulangerie star de Leucate

À la une

2 place Med' à Canet-en-Roussillon, qualité, prix et quantité face à la mer

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux