À la uneActualitéInternational

Dix enfants torturés dans une nouvelle “maison de l’horreur” aux Etats-Unis

Dix enfants d’une même fratrie ont été victime d’abus répétés de la part de leurs parents, pendant plusieurs années, en Californie. Les enfants âgés de 4 mois à 12 ans souffraient de brûlures, de piqûres, de contusions et auraient été victime de tirs d’armes à plombs.

Les enfants ont été retrouvés vivants dans des conditions sordides, dans une maison de Fairfield, en Californie. Ils étaient torturés physiquement et psychologiquement par leurs parents. Selon l’acte d’accusation établi par le parquet, et selon l’AFP :

« De manière continue, les enfants étaient frappés, étranglés, mordus, visés avec des armes telles que des arbalètes et des pistolets à air comprimé, frappés avec des armes telles que des bâtons et des battes de baseball, soumis à la torture du waterboarding” [simulation de noyade] ”

“En raison de ces abus répétés, les enfants ont de multiples formes de cicatrices, ainsi que des bras cassés”

La découverte des enfants

La mère de 30 ans, Ina Rogers, a d’abord signalé aux autorités la disparition d’un de ses fils. L’enfant a directement été trouvé et ramené chez lui. C’est à ce moment-là que les agents retrouvent ses neuf frères et soeur, blottis les uns contre les autres sur le parquet du salon, au milieu “d’ordures, de nourriture avariée, et d’excréments humains et d’animaux“.


Les enfants présentaient de nombreuses blessures : piqûres, brûlures, contusions et marques pouvant provenir de tirs avec une arme à plomb. Un responsable de la police locale a confirmé qu’il y avais eu des scènes de tortures “à des fins sadiques” dans cette maison.

Les parents placés en détention

Ina Roger et son Mari Jonathan Allen, 29 ans, ont été arrêtés à leur domicile le 31 mars. Ina Roger interpelée pour “négligence envers un enfant” a été libérée sous caution – à hauteur de 495 000 dollars – et plaide un “malentendu” devant les journalistes.

Le père Jonathan Allen, principal auteur des tortures, est inculpé pour sept chefs d’accusation et neuf d’abus. Sa caution a été fixée à 5,2 millions de dollars. Le présumé bourreau a plaidé non coupable.

Les enfants ont été mis en sécurité. Ils ont déclaré que leur mère était au courant de ces faits et qu’elle y aurait même participé. Les enfants ont été confiés à la soeur et à la mère d’Ina Rogers.

A LIRE AUSSI :Accusé de violences sexuelles, le procureur de New-York démissionne

Cette affaire rappelle celle de la première “maison de l’horreur”, découverte en Californie, plus tôt cette année. Les deux époux Louise et David Turpin, avaient séquestré et affamé leurs treize enfants. Ils ont été inculpés pour torture et maltraitance, en janvier.

Related posts
À la uneActualitéEconomieFranceModeSociété

« Fashion pact » : quand la tendance semble être au vert

À la uneActualitéCultureInternationalMusique

Algérie : plusieurs morts lors d'un concert du rappeur Soolking

À la uneActualitéArtCultureFestivalInternationalMusiqueSoirées

Scorpions: Plus de 50 ans de carrière et toujours au Top!

À la uneArtCultureFranceSociétéSorties

Les spots les plus instagrammables de Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux