À la uneActualitéInternationalPolitique

Donald Trump finira-t-il un jour par admettre sa défaite ?

Donald Trump semble continuer de se terrer dans le déni face à sa défaite. Va-t-il véritablement céder sa place à son concurrent Joe Biden ?

Depuis le 3 novembre, les émotions du républicain Donald Trump font des montagnes russes. Un jour il scande sa victoire, l’autre jour il accuse une fraude des votes par correspondance qui sont en faveur de son concurrent démocrate Joe Biden. Une semaine après l’annonce officielle que Joe Biden sera le 46e président des États-Unis, l’actuel président toujours à ses fonctions paraît se remettre des résultats qui explicitent sa défaite.

Le vendredi 13 novembre, Trump s’est exprimé pour la première fois depuis l’annonce de la victoire de Joe Biden. Il est sorti dans les jardins de la Maison Blanche afin de faire une déclaration quant à la situation sanitaire actuelle aux États-Unis. Les cas de contamination au Covid-19 repartent à la hausse et le maire de Chicago a d’ailleurs déclaré qu’un confinement débutera dans la ville dès lundi 16 novembre. Mais Donald Trump a refusé l’éventualité d’un confinement national. C’est à ce moment-là que le président a évoqué : “Je pense que le temps nous dira quelle administration nous aurons, mais quoi qu’il se passe dans l’avenir, qui sait, je peux vous dire que cette administration n’imposera pas de confinement”. Sur les réseaux sociaux, Donald Trump est beaucoup plus radical dans ses mots et continue d’affirmer le truquage des votes.

“Le temps nous le dira” : prise de conscience ou menace ?

C’est la première fois que Donald Trump évoque une possible défaite face à Joe Biden. Alors qu’il avait multiplié les recours à la justice appelant à la fraude des élections, il semble aux premiers abords que le président admet la victoire de son concurrent démocrate. Le président paraît tout de même s’enfoncer dans le déni et refuse sa défaite officielle.

Un conseiller économique de Donald Trump a déclaré ce même vendredi que la Maison Blanche se préparait à un second mandat de Trump malgré la victoire évidente de Joe Biden qui remporte 306 grands électeurs contre 232 pour l’actuel président. “A la Maison Blanche, nous continuons à travailler en considérant que Trump va avoir un second mandat”, a affirmé Peter Navarro, un des conseillers économiques du président. Il a ajouté qu’il est “vraiment important (…) de comprendre que nous voulons des bulletins de vote véritables, un scrutin qui puisse être certifié et une enquête sur le nombre croissant d’allégations de fraude faites par des témoins qui ont signé des déclarations écrites sous serment”. Le jeudi 12 novembre, les agences américaines chargées de la sécurité des élections avaient pourtant bien révélé qu’il n’existait “aucune preuve” d’un piratage des élections présidentielles.

Après sa déclaration, Donald Trump est reparti sans répondre à aucune question alors que les reporteurs hurlent à son dos : “Quand allez-vous admettre que vous avez perdu les élections, Monsieur ?” A la Maison Blanche, Donald Trump semble prêt à toute éventualité dont celle qu’il commencera un deuxième mandat à partir du 20 janvier 2021. Cette “nouvelle administration” qu’il évoque pourrait autant être celle de Biden que la sienne.

Joe Biden s’inquiète

Le futur président des États-Unis est soucieux quant au décisions prises du président sortant au sujet du Covid-19. Sur les réseaux sociaux, Joe Biden énonce qu’il est “le président-élu” mais qu’il “sera président qu’à partir de l’année prochaine. Le Covid-19 ne respecte pas le calendrier, c’est maintenant qu’il accélère. C’est maintenant qu’il faut une action urgente de la part de l’administration actuelle”.

A lire aussi : 5 éléments pour comprendre… ce qui attend Joe Biden avant son arrivée à la Maison-Blanche

Ce n’est qu’à partir du 20 janvier 2021 que Joe Biden sera officiellement le 46e président des États-Unis et qu’il pourra exercer librement ses fonctions. En attendant, le pays est encore entre les mains de Donald Trump qui ne paraît pas inquiet face aux chiffres en hausse des cas de contamination du Covid-19. L’annonce d’un vaccin efficace à 90% l’a définitivement convaincu que la crise sanitaire était derrière nous.

“Nous faisons de grands progrès. Les résultats commenceront à arriver la semaine prochaine. Rendons l’Amérique à nouveau grande !”

A lire aussi : Les laboratoires Pfizer et BioNTech annoncent un vaccin efficace à 90%

Crédit capture : Fox News

About author

Journaliste
Related posts
À la uneArt / ExpoCôte d’AzurCulture

Même confinée, la culture continue de vivre à Nice

À la uneSéries Tv

10 répliques cultes de "Le dîner de cons"

À la uneCinémaLittérature

France Télévisions : La Peste d’Albert Camus bientôt adapté

À la uneInsoliteInternational

Pourquoi le ciel est devenu violet dans une ville suédoise ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Ron Klain nommé futur chef de cabinet de la Maison Blanche par Joe Biden