À la uneActualité

Éducation : ce que l’on sait sur l’abaissement de l’école obligatoire à 3 ans

Mardi 27 mars, le Président Emmanuel Macron a annoncé en ouverture des assises de la maternelle vouloir rendre l’école obligatoire dès 3 ans. dès 2019. Actuellement, l’âge de la scolarisation est obligatoire pour les enfants âgés de 6 ans.

C’est dans un amphithéâtre du Conservatoire national des Arts et Métiers (Paris) qu’Emmanuel Macron a annoncé la nouvelle : un abaissement de l’entrée à l’école de 6 à 3 ans. Voici 5 points pour mieux comprendre les changements, ou non-changements que cette décision peut impliquer.

1 – Au final, peu d’enfants seront concernés.

En France, selon les statistiques du ministère, 97,7 % des enfats 3 ans vont déjà à l’école. Néanmoins, le président de la FCPE (la principale fédération de parents d’élèves) Hervé-Jean Le Niger a tenu a précisé que “cela représente tout de même 26 000 enfants de 3 ans, ce n’est pas rien”. 

2 – Enfants scolarisés à domicile

Deux possibilités s’offrent aux familles. Selon le ministère de l’éducation, dlle peut soit le “scolariser dans un établissement scolaire public ou privé”, soit “assurer [son] instruction elle-même”, avec une déclaration préalable.  Les parents désireux d’instruire eux-mêmes leurs enfants devront se déclarer l’administration (au risque d’écoper de 1 500 € d’amende) et également se soumettre à « l’obligation de contrôle scolaire ». au risque d’écoper de 1 500 € d’amende.

3 – Les programmes

“Donner une place plus importante à l’épanouissement” fait partie des souhaits du gouvernement concernant les enfants de maternelle.”Ce n’est pas les programmes mais leur mise en oeuvre qu’il faut changer” a aussi indiqué le cabinet du ministre de l’Education, sans donner plus de précisions.

4 – Plus de professeurs

Le ministère prévoit la création de 800 postes de professeurs. Néanmoins, aucune déclaration concernant les classes de maternelles sur-chargées, ce qui inquiète notamment le Snuipp-FSU, principal syndicat d’enseignants du 1er degré. En effet, les effectifs sont d’en moyenne 25,5 élèves par classe.

Pour l’instant la réforme reste encore à l’État de projets, des précisions devraient arriver dans les prochains mois.

Related posts
À la uneBrèvesCinéma

Mulan 2020: une bande annonce grandiose pour le live-action

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

Grève nationale : Moments de tension à Bordeaux

À la uneActualitéBrèves

Manifestations du 5 décembre : mi-journée en quelques chiffres

À la uneActualitéBrèvesFrance

Blocus des lycées: Paris totalement immobilisé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux