À la uneActualitéInsoliteInternationalSoiréesSports d'hiver

En Iran, pour faire la fête on va au ski !

L’Iran a fermé prématurément une piste de ski nocturne qui venait d’être inaugurée à Shemshak. La raison ? Une inauguration transformée en “rave party” !

Chaque fin de semaine, la jeunesse dorée de la république islamique d’Iran quitte Téhéran pour aller se détendre et profiter d’un étonnant espace de liberté dans les trois stations de skis proches de la capitale. Avec des sommets à 4000 mètres d’altitude, chaine montagneuse d’Alborz est comparable aux Alpes bien que seules Shemshak, Dizin et Tochal se partagent ces montagnes depuis l’époque du Shah.

Dans un pays marqué par un régime autoritaire et ses lois rigides, ces stations de ski offrent un paradoxe surprenant. Très peu de forces de police en haut des pistes. Et les jeunes femmes en profitent. Plus de voile traditionnel ni manteau islamique. Le froid aidant, elles remplacent ces tenues, pourtant obligatoires, par une doudoune, un bonnet ou même un simple bandana laissant voler les cheveux de ces femmes au vent.

Ainsi, l’ouverture de cette piste ouverte de 18h à 22h est apparue comme un évènement, un lieu de rencontres nocturnes hors du commun dans une république où seuls les restaurants ou soirées privées laissent libre court aux rencontres avec le sexe opposé. Oui, en Iran, les boites de nuit sont interdites donc la jeunesse iranienne s’est ruée sur cette cérémonie d’inauguration sponsorisée par de grandes marques occidentales. Un DJ étant présent, la fête était prometteuse et elle n’a pas déçu puisqu’elle s’est transformée en une véritable “rave party”. Ce qui n’a pas plus aux autorités.

Montagnes au dessus de la station de ski iranienne de Shemshal.

Montagnes au dessus de la station de ski iranienne de Shemshak.

Une inauguration provoquant la colère des autorités.

L’organisation du développement et de la maintenance des installations sportives du pays a fustigé cette cérémonie “marquée par des comportements inappropriés, contraires à l’éthique, étrangères à toute coutume et religion en République islamique“. L’agence de presse semi-officielle Isna a repris le communiqué de cette organisation qui réclame des sanctions contre les organisateurs.

Keyvan Mohabi, responsable de l’exploitation de la nouvelle piste a répondu aux affirmations de l’organisme gouvernemental de développement et maintenance des installations sportives en rétorquant qu'”il est faux de dire que la cérémonie ne répondait pas aux normes et aux valeurs” ajoutant que “nous n’avons rien fait pour que les valeurs de la société soient remises en question“.

Un événement justifiant l’absence de skieur iranien aux mondiaux.

Un brin provocateur, Mr Mojabi argue que “l’évènement visait également à célébrer l’anniversaire de la révolution islamique” Pour rappel, l’Ayatollah Khomeini arrive au pouvoir le 11 février 1979 après la révolution islamique d’Iran faisant chuter Mohammad Reza Shah dernier Shah d’Iran de la dynastie des Pahlavi. L’organisateur a aussi précisé avoir respecté le port du voile pour les femmes lors de la cérémonie, en offrant à toutes celles qui étaient voilées, la gratuité des (vétustes) remontées mécaniques.

Jeudi dernier, après une plainte de la fédération iranienne de ski, les autorités ont décidé de fermer la piste pour “comportements anormaux” lors de l’inauguration. Malgré l’absence de Nasser Talebi, le président de la fédération, qui n’a pas accepté de se rendre à cet évènement, les arguments de Keyvan Mojabi sont restés inopérants. D’autant plus que Nasser Talebi a a déclaré que cet incident sur la piste de Shemshak avait fortement entamé le moral de l’équipe de ski alpin, les obligeant à déclarer forfait pour les championnats du monde 2015 à Vail Beaver Creeek dans le Colorado (Etats-Unis).

(Vu sur Lepoint.fr)

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

5 séries à découvrir ou redécouvrir sur Salto durant le couvre-feu

À la uneCinémaCultureSéries Tv

"Kaamelott" le film d'Alexandre Astier de nouveau repoussé

À la uneBrèvesSéries Tv

Netflix annule la série Away après 1 saison

À la uneArtArt / ExpoCultureExpositionsSorties

Immersion au coeur des peuples indigènes à l'Atelier des Lumières

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux