ActualitéCinémaFaits Divers

En quoi consiste le métier de “profiler” ?

Ce métier, tel qu’il nous est présenté dans les fictions américaines, n’existe pas en France. A l’occasion de la diffusion à séries mania de la série Murder Club, focus sur le métier de profiler.

Le terme profiler vient des Etats-Unis où le FBI fait effectivement appel à ces spécialistes du comportement humain pour résoudre des affaires. Si la profession de profiler n’existe pas en France, on parle plutôt de criminologue. Dans les séries, surtout américaines, rares sont celles qui retranscrivent la réalité de ce métier.

Profiler ou psychologue ?

Aux Etats-Unis ou en France, il n’existe pas à proprement parlé de profiler. Ce sont des personnes qui ont une formation en psychocriminologie. En effet, les criminologues sont chargés de dresser le profil psychologique des tueurs non identifiés. Ils travaillent en étroite collaboration avec les enquêteurs.

Lors d’une enquête, le criminologue analyse en premier la scène de crime pour déterminer la motivation de l’auteur, le mobile du crime et les fantasmes sous-jacents qui lui sont propres. Pour exercer ce métier, il faut avoir obtenu un diplôme de niveau supérieur en psychologie, criminologie ou bien sociologie. Grâce à ces études, les criminologues sont capables de comprendre l’être humain et ses défiances.

C’est en examinant tous les aspects sociaux, économiques, juridiques et bien sûr psychologiques que les criminologues peuvent comprendre pourquoi le tueur est passé à l’acte. Pour cela il peut être amené à souvent rencontrer les auteurs de délits, les écouter et effectuer des examens psychologiques. Cette profession est alors un entre-deux du psychologue et du criminologue.

Le criminologue aide les enquêteurs et les tribunaux à déterminer la peine qui semble la plus adaptée au crime.

Un métier mis à rude épreuve

Ted Bundy, Jeffrey Dahmer ou encore John Wayne Gacy, et bien d’autres tueurs ne cessent d’attiser la curiosité. Leurs crimes, tout plus horribles les uns comme les autres, sont souvent liés à des traumatismes ou des pathologies. Pour découvrir tout cela, le criminologue peut être rencontrer le tueur pour mieux comprendre son motif. Etre confronté à un tueur peut être une réelle expérience traumatisante.

YouTube video

Il est important que le criminologue prenne du recul sur l’affaire et soit assez fort mentalement pour ne pas risquer de se faire manipuler par son interlocuteur. Il doit également faire preuve d’une grande ouverture d’esprit et d’humilité pour ne louper aucun détail. Le but est de favoriser une étude certaine afin d’éviter des raccourcis inopportuns et de réaliser un examen du fait criminel le plus pertinemment et neutre possible.

Une profession différente des séries et films

Si le métier de psychocriminologue inspire des séries télévisées, la réalité en est pourtant très éloignée. En cause, des qualités fictives (flashs, dons de clairvoyance) qui dénaturent la profession.

Entre les profilers des séries et les criminologues, il y a des différences institutionnelles. Ils sont des titulaires au service du ministère de l’Intérieur et disposent d’une carte de police mais ne portent pas d’armes

Cependant, ce métier laisse libre court à l’imagination de beaucoup de réalisateur de films et séries qui n’hésitent pas à transformer la réalité au service du cinéma.

À lire aussi : C’est quoi cette « affaire du violeur de Tinder » ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Anthracite, la nouvelle série de l'équipe de Profilage

ActualitéCinémaHistoire

Godzilla vs Kong : est-ce que la Terre est vraiment creuse ?

ActualitéSéries Tv

C'était en 2000 ... Les experts, révolution scientifique dans la série policière

ActualitéSéries Tv

On débriefe pour vous... Ripley, entre ombre et lumière (Netflix)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux