Jeux Olympiques Paris 2024Sport

En route pour Paris 2024 : le tir, entre inédit et hype grandissante

Une nouvelle épreuve mixte est prévue pour les Jeux olympiques de Paris 2024, après le tir trap à Tokyo 2020, le défi se concentrera cette fois-ci sur le tir en skeet. Par ailleurs, on constate un intérêt grandissant pour ce sport en France.

Le tir olympique se présente à Paris 2024 sous une nouvelle forme : après le succès du tir trap à Tokyo 2020, qui a vu le duo espagnol Alberto Fernandez et Fatima Galvez remporter la médaille d’or, les participants s’affronteront au tir en skeet. Contrairement au trap, où l’on tire sur cinq plates-formes disposées en ligne droite, le skeet en comporte huit, disposées en arc-de-cercle. Les deux tireurs y sont placés aux extrémités, selon un schéma idéal « around the clock ». 

En France, le tir est un sport de plus en plus populaire, avec 498 structures réparties sur l’ensemble du territoire. Selon Beretta, fournisseur de vêtements et équipements techniques pour ce sport depuis des années, la Nouvelle Aquitaine et l’Occitanie comptent le plus grand nombre de structures (75), suivies des Hauts-de-France (46) et de l’Auvergne (50). L’Ile de France et le Centre-Val de Loire comptent chacun 34 stands de tir, tandis que la Provence et la Bourgogne en comptent 33.

L’attention des supporters se portera avant tout sur les athlètes français qui, grâce à leur statut de pays hôte, ont obtenu 12 participations (6 chez les femmes et 6 chez les hommes) pour la catégorie générale de tir.

Parmi les qualifiés pour Paris 2024, on peut citer Eric Delaunay, l’un des plus grands tireurs français. Malgré les difficultés rencontrées au cours de la saison, Delaunay a réussi à remporter la dernière place disponible et est également devenu champion d’Europe par équipe en skeet, avec Lucie Anastassiou. De plus, il a eu l’honneur de porter la flamme olympique dans sa province natale, la Manche, grâce à sa carrière de haut niveau. 

Les autres athlètes qualifiés pour le tir olympique sont Sébastien Guerrero chez les hommes, et Carole Cormenier, Lucie Anastassiou et Melanie Couzy chez les femmes. La phase de qualification s’est achevée le 9 juin 2024, date à laquelle les noms ont été officiellement annoncés. En revanche, notons que les participations olympiques ne sont pas nominatives, à l’exception de celles obtenues par classement, ce qui permet à chaque pays de présenter deux athlètes par discipline. Lors de l’épreuve mixte par équipes, des duos composés des mêmes athlètes déjà qualifiés pour les épreuves individuelles s’affronteront.

Le compte à rebours pour Paris 2024 a déjà commencé, mais de nombreuses étapes doivent encore être franchies pour savoir qui représentera la France au tir. Actuellement, la France compte neuf médailles (une d’or, quatre d’argent et quatre de bronze) et vise à améliorer son palmarès. Son objectif est de rejoindre les pays leaders du tir : les États-Unis (31 médailles), l’Italie (31) et la Grande-Bretagne (12).

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneJeux Olympiques Paris 2024Séries Tv

Qui est Fanny Herrero, l’une des autrices chargées de créer la cérémonie d’ouverture ?

ActualitéJeux Olympiques Paris 2024

Comment on détermine que la Seine est « baignable » ?

À la uneJeux Olympiques Paris 2024

Qui est Ludovic Franceschet, éboueur star des réseaux et porteur de la flamme ?

ActualitéJeux olympiquesSport

Ca ressemblait à quoi les JO de Paris 1924 ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux