À la uneActualitéPolitique

Eric Dupond-Moretti convoqué à la Cour de Justice de la République pour des soupçons de “prise illégale d’intérêts”

Le Ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti est convoqué le 16 juillet devant la Cour de Justice de la République. Il sera entendu une enquête sur des soupçons de “prise illégale d’intérêts”.

Perquisitionné et aussitôt convoqué. Eric Dupond-Moretti est convoqué le 16 juillet prochain devant la Cour de justice de la République (CJR). Il est mis en examen dans une enquête pour des soupçons de “prise illégale d’intérêts” selon l’AFP et Le Parisien. L’avocat et actuel garde des Sceaux est en effet soupçonné d’avoir usé de ses fonctions de ministre pour intervenir dans des dossiers dans lesquels il était auparavant avocat.

Des syndicats à l’origine de la plainte

La Cour de justice de la République était déjà à l’origine de la perquisition au ministère de la Justice jeudi dernier. Celle-ci avait alors duré près de 15 heures et mobilisé quinze enquêteurs.

La CJR, seule juridiction habilitée à juger des ministres, avait lancé son enquête après les plaintes de trois syndicats de magistrats. Ces derniers accusent Eric Dupond-Moretti d’avoir eu une influence en tant que ministre sur des dossiers qu’il gérait en tant qu’avocat. “L’un des syndicats de magistrats qui a déposé plainte avait déclaré, après ma nomination, qu’elle était une déclaration de guerre Ce même syndicat a dit jeudi que la plainte n’a été déposée que dans le seul but que je sois mis en examen. Tout est là“, a affirmé le Ministre de la Justice.

Le garde des Sceaux reste confiant

Malgré l’enquête de la Cour de justice de la République (CJR), Eric Dupond-Moretti ne semble pas inquiet. Il s’est même dit “extrêmement serein” après la perquisition de jeudi. Pendant celle-ci, les enquêteurs avaient malgré tout ouvert à la disqueuse certains coffres forts et saisis des données du téléphone portable personnel du Ministre. 

Le but de ce syndicat est d’obtenir un nouveau garde des Sceaux. Ce n’est pas ce que prévoit la Constitution… C’est du Premier ministre et du président de la République que je tiens ma légitimité, et d’eux seuls.” a ainsi lancé le garde des Sceaux. Eric Dupond-Moretti ne semble donc pas inquiet par l’enquête à son encontre. Nul doute qu’il saura bien se défendre et n’aura pas besoin d’avocat pour l’affaire.

A lire aussi : Jeff Bezos quitte sa place de directeur général d’Amazon pour se consacrer à l’espace

About author

Rédacteur VL Média et étudiant à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneActualitéFaits Divers

5 éléments pour comprendre … l’affaire Marie Trintignant

À la uneActualitéFrance

Mineurs isolés : les mots d’Eric Zemmour lui valent une condamnation

À la uneHigh Tech

Locket : c’est quoi cette nouvelle application qui cartonne aux États-Unis ?

À la uneActualitéSport

Après l’Open d’Australie, Novak Djokovic risque-t-il de louper Roland-Garros ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux