À la uneFranceInternational

Etats-Unis : Assa Traoré reçoit un prix aux BET Awards

Pour “avoir mis en lumière l’injustice raciale et la violence policière” en France, Assa Traoré reçoit aujourd’hui le “BET International Global Good Award 2020”.

Les BET Awards, une des cérémonies les plus célèbres aux Etats-Unis, a tenu à féliciter Assa Traoré pour son combat contre les violences policières et le racisme. Suite à la mort de son frère, Adama Traoré, en 2016, après une interpellation des forces de l’ordre, la militante française s’est engagée dans cette lutte.

Ce prix est “un encouragement pour l’avenir”

Pour Assa Traoré, ce prix représente le fruit d’une lutte de plus de quatre ans, “une reconnaissance“. Après avoir appris la nouvelle, elle a tenu à la partager sur Instagram et à rappeler sa cause. “Le nom de mon petit frère, Adama Traore, est devenu celui d’un combat, celui de nos droits. Ce prix le rendra plus fort encore. Merci @bet pour cet award international, et cette reconnaissance qui donne de l’écho à nos voix.”

Les BET Awards sont une cérémonie créée par la chaîne Black Entertainment Télévision, célébrant les Afro-Américains. Assa Traoré a reçu le prix des “personnalités publiques qui utilisent leur plateforme pour la responsabilité sociale et la bonté tout en démontrant un engagement pour le bien-être de la communauté noire mondiale“.

Cette récompense a dans le passé été remportée par le chanteur Akon qui a oeuvré contre la pauvreté en Afrique. La chanteuse Chaka Chaka, artiste emblématique sud-africaine s’est également vue attribuée ce prix pour son combat contre le paludisme et le Sida dans cette région du monde.

L’affaire Adama Traoré toujours non résolue

Après la mort de George Flyod, citoyen américain, le 25 mai 2020, d’importantes émeutes ont éclaté aux Etats-Unis. De nombreux Français, dans un élan de solidarité, n’avaient pas tardé à également manifester leur colère. Le nom d’Adama Traoré avait alors refait surface en raison du contexte similaire de sa mort et celle de George Flyord. Au cours de ces manifestations contre les violences policières et le racisme, la figure d’Assa Traoré n’a alors pas tardé a se faire connaitre.

Après quatre ans, l’affaire Adama Traoré fait toujours rage. La cause ? L’enquête concernant son décès du 19 juillet 2016, suite à son arrestation, n’est pas encore résolue. Alors que la police était intervenue en premier lieu pour interpeller son frère, Bagui, Adama avait tenté de s’échapper pour éviter tout contrôle.

Après avoir été menotté, le jeune homme, qui fêtait ses 24 ans ce jour-là, a été conduit à la gendarmerie. Après s’être plaint de difficultés respiratoires, les secours ont été avertis. Mais lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux, Adama Traoré était déjà décédé. L’annonce de sa mort a déclenché cinq nuits de violences dans sa ville.

Les seuls témoins de l’affaire sont les trois gendarmes qui l’ont arrêtés. Plusieurs expertises médicales ont été effectuées. Jugées non concluantes car bien trop souvent contradictoires. Certaines avaient révélé une cardiopathie. La famille, en réponse, avait demandé d’autres expertises, qui ont conclut que les précédentes n’étaient que des “spéculations théoriques“. Les résultats de la dernière sont tombés le 29 mai dernier. Adama Traoré ne serait pas mort d’asphyxie positionnelle, mais d’un œdème cardiogénique. Après cette annonce, la famille n’a pas tardé à répliquer en dévoilant une expertise privée, contredisant la précédente.

Assa Traoré : “Notre combat est universel”

Adama Traoré est donc devenu un symbole de lutte contre les violences policières et le racisme. Dans une interview accordée au Parisien en juillet dernier, Asso Traoré avait déclaré “Notre combat est universel. Il dénonce la répression policière vécue par les jeunes de couleur dans les quartiers populaires.”

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéBrèvesFranceMédias

"Balance ton post" : deux nouveaux chroniqueurs rejoignent l'équipe de Cyril Hanouna

À la uneSéries Tv

Présidentielle américaine: Démocratie et séries télé

À la uneFaits DiversFootSport

Le frère du footballeur Serge Aurier assassiné à Toulouse

À la uneActualitéEconomiePolitique

La dette publique, poids sans fin ou fausse inquiétude ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux