À la uneActualitéCinémaCulture

Mia Madre, un film émouvant sur la fin de vie

Mia Madre est le dernier film du grand réalisateur italien, Nanni Morreti. Un film tout en douceur et en émotion qui interroge sur la vie et notamment sur comment faire face à la fin de vie…

Un film dans un film et la vie réelle qui se greffe

Margherita (Margherita Buy), réalisatrice, tourne un film dont le rôle principal est tenu par un acteur étasunien (John Turturro). Un film social sur une usine qui risque de fermer avec des ouvriers en grève et un repreneur étasunien. Mais au même moment survient la maladie de sa mère et la crise d’ado de sa fille qui ne veut plus faire de latin… Comment réussira-t-elle à mener le combat de la vie sur les deux fronts (professionnel et personnel) ? Son compagnon la quitte et sur le tournage, Margherita rencontre quelques problèmes avec l’acteur étasunien. En effet, celui-ci a quelques soucis pour retenir les textes du scénario ! De plus, son frère (le réalisateur Nanni Moretti) est irréprochable face aux circonstances…

Les acteurs ont un grand jeu. On a quelques moments de rigolades avec l’acteur étasunien ! Comme à son habitude Nanni Moretti joue dans son film, ici le rôle du frère, Giovanni. Une mention spéciale pour l’actrice italienne Giulia Lazzarini qui joue la mère malade, elle est extra dans son rôle. Avec des instants émouvants notamment les scènes à l’hôpital ou dans son appartement avec ses enfants et sa petite-fille.

Un beau film tout en douceur sur la fin de vie

Le réalisateur italien Nanni Moretti

Le réalisateur italien Nanni Moretti

Nanni Moretti signe un film doux, sensible et profond sur la fin de vie. Avec cette sœur et ce frère, on entrevoit plusieurs manières de réagir face à la maladie de la mère. Le frère qui souhaite se consacrer entièrement à sa mère et Margherita qui veut continuer à mener quand même sa vie professionnelle. Cette question de la fin de vie est évoquée avec justesse, sans en faire trop, on ne voit pas forcément les souffrances physiques de la mère. On comprend l’envie pour cette femme âgée de vouloir mourir chez elle, envie que partagent beaucoup de vieilles personnes. Les lenteurs ajoutent à la sensibilité du film et au problème qui y est traité. De même que les séquences plus vives nous ramènent à la vie, notamment celle du tournage du film de Margherita.

En compétition pour la Palme d’or 2015, le film et ses acteurs ont reçu divers prix : le prix du jury œcuménique à Cannes, les Rubans d’Argent (remis par le Syndicat national des Journalistes cinématographiques italiens), le Ciak d’oro et les David di Donatello (équivalent des César français).

Un film émouvant, touchant à découvrir dès le mercredi 3 décembre.

Et si vous en avez la possibilité, voyez le en VO, c’est toujours un plaisir d’entendre la langue italienne !

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (3/4) : La Complexité Française

À la uneCinémaCultureFrance

Festival de Cannes : c’est qui le “gang des escabeaux” ?

À la uneFrancePolitique

Législatives : combien gagne exactement un ou une député(e) ?

À la uneCinémaCultureFestivalPeople

10 films cultes de Tom Cruise

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux