Souvent à l’étonnement de ceux qui les ont vécues et qui en ont pratiqué le style, les années 2000 semblent faire un retour sur le devant de la scène. Comme les années 70, 80, 90, elles ont désormais leur soirée dédiée. L’occasion de revenir sur les éléments vestimentaires qui ont constitué la base de la mode du début du XXIème siècle.

Les hauts

Plusieurs choix, un impératif : « le haut années 2000 » doit être suffisamment court pour laisser voir le nombril. Débardeurs à bretelles ficelles, chemises de cow-boy ouvertes et nouées, T-shirt moulant et « cropped« , dos nus, hauts avec une seule manche ou en résille. Question matière, c’est l’occasion ou jamais de porter du satin, des tissu qui réfléchissent la lumière, qui brillent et du velours lisse rose, bleu ou jaune.

Les bas

aussi un impératif : que la taille soit basse. Jeans flare, jeans baggi, jeans avec des broderies, jeans pantacourts évasés… Beaucoup de jeans. Et de mini-jupe. Elles aussi en jean et elles aussi taille basse. Et pour un maximum d’effet, la superposition des deux est une option viable.

Les accessoires

Les grosses ceintures pour mettre l’accent sur le pantalon  »posé » sur les hanches. Les colliers en plastiques, les ras du coup. Sans oublier les créoles. Plus elles sont grosses, mieux c’est. Si vous réussissez à vous les mettre en collier, c’est gagné ! Capillairement le bandana noué faisait des ravages.

Les chaussures

Sandales mules, baskets imposantes, bottes hauteur genoux, Vans quadrillées, tongs compensées…Les choix sont multiples.

Une fois la panoplie assemblée, en gros, ça donne ça :

Après ce petit retour en arrière, si vous cherchez une excuse pour ressortir tout ces vestiges de vos placards, voici une proposition de soirée qui se passera le 29 mars à Paris : la soirée Back In Time.

A lire aussi : Hommage à Hubert de Givenchy