À la uneActualitéFrance

Frédérique Vidal annonce 10 000 places créées à l’Université

Le Gouvernement a déclaré que 10 000 places dans l’enseignement supérieur seraient créées pour la prochaine rentrée.

Chaque rentrée, les amphis sont de plus en plus surpeuplés et beaucoup d’étudiants ont du mal à s’adapter au système d’amphithéâtres. Pire encore, des bacheliers ne reçoivent pas des vœux correspondant à leurs ambitions professionnelles.

A lire aussi : https://vl-media.fr/parcoursup-comment-les-lyceens-de-banlieues-se-sont-retrouves-sur-le-carreau/

Face au mouvement étudiant de contestation qui a pris corps ces derniers mois, le gouvernement a décidé de leur tendre la main. Lors d’un entretien donné au Figaro, Mardi 3 Juillet, la ministre de l’Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé que le gouvernement allait investir pour permettre la création de 10 000 places dans le supérieur.

La ministre a rappelé que 21 000 places avaient déjà été créées pour les BTS et l’université.

A quelles formations correspondent ces places ?

Frédérique Vidal a déclaré que cette augmentation de places répondrait “aux remontées des établissements et des demandes des étudiants”. Cette création de 10 000 places se ferait alors principalement dans les IUT, ce qui coïnciderait “avec la demande de plus en plus forte en direction des formations courtes professionnalisantes“.

Des places encore à pouvoir

Alors que Parcoursup entre dans sa phase complémentaire, 150 000 candidats sont encore sur liste d’attente (aucun choix reçu) ou ont démissionné du système d’attribution des vœux d’affectation. Selon les chiffres, un peu plus de 600 000 ont reçu au moins une réponse. En revanche, ce chiffre ne veut pas dire que ces 600 000 lycéens ont reçu un choix qui les satisfaisaient.

Frédérique Vidal a ré-affirmé son ambition qu’à la rentrée 2018, le nombre de bacheliers sans affectation serait inférieur à celui de 2017 qui était de 3000.

Au total, le nombre de places créées par le gouvernement s’élève à 31 000 alors qu’Emmanuel Macron en avait promis 100 000 lors de la campagne présidentielle de 2017, principalement “dans de nouvelles filières courtes professionnalisantes proposées par les lycées, les universités, les établissements consulaires en lien avec les branches professionnelles”.

Related posts
À la uneActualitéCinémaCulture

Mon Chien Stupide : Coup de cœur pour la crise de la cinquantaine

À la uneActualitéCultureFestivalFranceMusiquePolitique

5 raisons pour lesquelles on a kiffé la Fête de l’Humanité

À la uneActualitéBons PlansSoiréesSortiesSport

Noc’turne by VL : Nos conseils pour gagner vos paris

À la uneActualitéCultureFaits DiversInsoliteInternationalPop & GeekSociété

Zone 51 : le jour-j pour libérer les aliens ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux