À la uneActualitéEconomieFrancePolitiqueRégionsSociétésociété

Gilets Jaunes à l’aube de l’acte V, à quoi ressemblera la journée de samedi

Samedi 15 décembre doit se dérouler l’acte V de la tragédie sociale française. Après plus d’un mois de mouvement et de conflit comment la capitale, et le reste de la France voit ce nouveau chapitre d’une révolution qui s’éternise ?

Après que le gouvernement est sortie les grands moyens pour la manifestation de la semaine passée, comment va t-il pouvoir faire plus pour ce cinquième acte ?

La position du gouvernement

Suite aux attentats qui endeuillent Strasbourg et le reste du pays, deux camps s’affrontent encore et toujours. Le gouvernement, qui se base sur une notion de respect pour demander aux Gilets Jaunes de ne pas manifester en ces jours sombres. Nicole Belloubet, la Garde des sceaux s’est déclarée favorable à un arrêt du mouvement « Il y a eu un événement dramatique à Strasbourg (…) Je pense que le mouvement doit cesser ». L’ensemble du gouvernement estime que l’allocution du président.

La théorie du complot

Pour nombres de Gilets Jaunes, la coïncidence de l’attaque de Strasbourg avec un moment de crise sociale d’envergure est difficile à avaler. En effet, la réaction rapide des ministres à se prononcer en faveur d’une annulation de la marche de samedi étonne particulièrement. Leurs arguments se basent sur la hausse de la cote de popularité d’un président lors d’attentats. Également l’espoir qu’avec l’admiration de la capture et la mort d’un terroriste radicalisé, les Gilets Jaunes n’oseraient attaquer les forces de l’ordre.

Le préfet Michel Delpuech, a redonné les mêmes consignes que pour la semaine passée. Mais les contrôles d’identité se feront des le vendredi soir. Un retrait au préalable de tout ce qui pourrait servir à créer des barricades. Une fermeture des commerces, avec une protection pour les façades exposés.

Mais ce qui change dans le mouvement de cette semaine, c’est bien le soutient de la population à ce mouvement. Presque 60% des commerçants désirent voir ce mouvement s’arrêter. Le gouvernement a déjà annoncé que la totalité des mouvements avaient eu un très grand impact sur l’économie nationale. Selon leurs propos, ce mouvement aurait couté un milliard d’euros au commerce français. Ce manque à gagner colossal serait de 0.01% à 0.02% de la croissance nationale.

 

 

Lire aussi : Les Gilets Jaunes, acte IV

Related posts
À la uneActualitéFranceInternational

Italie : Un missile français saisi chez des militants d’extrême droite

ActualitéArtCultureInternationalMusiquesociétéSociété

Le zoulou blanc qui combattait l’apartheid en chantant est mort.

À la uneSéries Tv

Dorothée : Nicolas et Marjolaine fêtent leur 30 ans

À la uneActualité

Elisabeth Borne remplace François de Rugy, une nouvelle abérration écologique?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux