Afin d’éviter le service militaire obligatoire, 12 étudiants sud-coréens ont été accusés d’avoir volontairement pris du poids. Ils auraient consommé de larges quantités de protéines ainsi que des jus, le jour de leur examen d’aptitude physique.

Ces douze étudiants en musique sont accusés d’avoir volontairement pris du poids dans le but d’éviter le service militaire obligatoire. D’une durée d’au moins 21 mois, il requiert tous les hommes de 18 à 35 ans du pays.

Repérés sur une application de messagerie instantanée 

L’armée Coréenne serait tombée sur des conversations entre les étudiants de l’Université de Séoul, sur l’application KakaoTalk (une application similaire à WhatsApp).

« Les élèves ont partagé des tuyaux sur la prise de poids dans une discussion en ligne », rapporte l’armée.

Le jour de leur examen, ils auraient ingurgité une grande quantité de protéines et de breuvages, notamment le jus d’aloé véra, réputée pour rester dans l’organisme plus longtemps que les autres aliments.

En Corée du Sud, les personnes considérées en surpoids, trop maigres, ou victimes de certaines maladies ou encore handicaps, n’ont pas à effectuer le service militaire. Les facteurs comme la vue, ou les antécédents judiciaires sont également pris en compte. En revanche, ces personnes doivent travailler dans les services publics comme les bibliothèques ou les tribunaux.

Des soldats sud-coréens lors d'une démonstration, ce mardi 11 septembre 2018. | JUNG YEON-JE / AFP

Des soldats sud-coréens lors d’une démonstration, ce mardi 11 septembre 2018. | JUNG YEON-JE / AFP

Le service militaire, de lourdes sanctions

En cas de désertion, le tribunal peut imposer une peine maximale de cinq ans d’emprisonnement. « La loi sud-coréenne autorise à poursuivre quiconque tente de se soustraire au service militaire obligatoire à l’âge de 20 ans« , déclare le Telegraph. En 2013, l’armée sud-coréenne comptait plus de 5 100 000 soldats. Elle est l’une des armées les plus importantes au monde en terme d’effectif. Entre 2003 et 2013, près de 6000 personnes ont refusé de faire leur service militaire, ce qui peut entrainer 18 mois d’emprisonnement.

« La Corée du Sud emprisonne plus de personnes pour objection de conscience au service militaire que tous les autres pays du monde réunis. Au moins 600 hommes, la plupart âgés de 20 à 24 ans, y sont actuellement incarcérés à ce titre. La majorité d’entre eux refusent le service militaire pour des motifs religieux ou pacifistes.« , déclare Amnesty International.

L’enquête est en cours et l’armée a transmis l’affaire au parquet. Les étudiants risquent d’être renvoyés devant un tribunal et condamnés. Ils devront probablement repasser l’examen physique et finir par effectuer, malgré tout, leur service militaire, a informé l’armée.