ActualitéBrèvesInternational

Hong Kong : Des militants déguisés en requins pour protester contre la consommation d’ailerons

Hong Kong : des militants déguisés en requins pour protester contre la consommation d'ailerons

Considérée comme un mets exquis, la soupe d’ailerons est l’un des plats les plus populaires à Hong Kong.

 

La scène était pour le moins originale ce samedi à Hong Kong : devant l’un des restaurants les plus populaires de la villes, plusieurs dizaines de militants étaient réunis. Particularité de la manifestation : tous ces militants étaient déguisés en requins sanguinolents.

 

Le requin, une espèce de plus en plus en danger

Ces individus étaient donc réunis pour protester contre le «massacre» perpétré par ce restaurant. L’établissement est en effet réputé dans la ville pour proposer à son menu une soupe d’ailerons. Prisé par de nombreux clients, ce plat est aussi populaire qu’il divise. L’animal est en effet une cible de choix pour les pêcheurs et les restaurants en raison de sa chair, sa peau ou même son huile.

Selon la World Wildlife Foundation, plus de 70 millions de requins seraient tués chaque année, soit 8 000 par heure. Hong Kong représente un des premiers marchés au monde pour les ailerons de requins.

Pour des plats comme cette soupe, des centaines d’ailerons de squale arrivent du monde entier pour des prix parfois exorbitants. Aujourd’hui, c’est une espèce de requins sur quatre qui est menacée de disparition.

 

La soupe d’ailerons, symbole de la cruauté faite aux requins

Les quelques militants se sont donc amassés devant ce restaurant servant cette tristement célèbre soupe d’ailerons. En plus des cris de mécontentements, ils en ont profité pour déverser un sac de faux ailerons de requins coupés de leurs costume. Cette action a d’ailleurs été faite tout près de clients qui attendaient devant le restaurant pour déjeuner.

Pour ces militants, l’objectif était de convaincre cet établissement de la cruauté faite aux requins pour commercialiser une simple soupe. Sur Facebook, l’association a salué la participation des volontaires à cette action.

La consommation de requins reste en tout cas un important sujet de contestation à Hong Kong. Durant les deux premiers mois de l’année, 1,3 tonne d’ailerons prélevés sur des requins-marteaux et des requins océaniques, espèces en danger, avaient en effet été saisis par les douanes de la ville.

 

 

A lire aussi >> Animaux: Le commerce d’ivoire interdit en Chine d’ici 2017

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : Quels adversaires pour Paris et Lyon ?

À la uneBrèvesSéries Tv

Curb Your Enthusiasm : une date et un trailer pour la saison 10

À la uneActualitéFranceSociété

Zoo d'Amnéville : une pétition réclame la fermeture du site

À la uneActualitéFranceNon classéSociété

Retraites: Décryptage de l'annonce attendue de Édouard Philippe

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux