ActualitéFrancePolitique

Législatives : Selon Henri Guaino, son électorat est “à vomir”

Législatives : Selon Guaino, son électorat est "à vomir"

Être battu ne fait jamais de bien au moral, être mauvais perdant n’y participe pas non plus. Sèchement battu dans la 2ème circonscription de Paris, Henri Guaino a décidé de se lâcher envers l’électorat et a annoncé qu’il se retirait de la vie politique.

Député des Yvelines pendant 5 ans mais privé de son investiture LR, Henri Guaino a décidé de tenter sa chance sur Paris. Il n’aurait pas dû. En effet, avec moins de 5% des voix, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy s’est pris une claque monumentale et a décidé qu’il se retirait de la vie politique.

C’est sur le plateau de BFM qu’il a décidé de faire son annonce. “Enfin libre” souffla-t’il tandis que les journalistes et invités dissertaient et débattaient sur les résultats du premier tour des législatives.

Interrogé sur son score et son futur dans la vie politique, Henri Guaino s’est fendu de mots très durs envers l’électorat de la 2ème circonscription de Paris, son électorat. Se retirant de la vie politique, Henri Guaino a estimé que cet électorat était “à vomir”.

De plus, il ne s’est pas gêné pour se fendre d’une critique bien placée et très sous-entendue à François Fillon.

Suite à cela lorsque les journalistes présents lui ont demandé si ce qu’il venait de dire représentait pour lui un manque de respect, il a tout simplement répondu “Oui bien sûr et alors ?”

Henri Guaino, le nostalgique

Toujours dans son interview, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a évoqué les années 80 et il semblait nostalgique de cet époque où les politiciens méritaient le respect.

Il y avait des Messmer, des Chaban, des Debré, l’héritage du gaullisme, des Séguin, des Pasqua… Maintenant on se retrouve avec les gens que vous voyez qui, franchement, ne méritent pas le respect.

Henri Guaino a conclut son interview en disant qu’il ne sera jamais En Marche et qu’il n’appellera pas à voter pour un tel ou un tel lors du deuxième tour. Il préfère se retirer plutôt que de choisir entre “des opportunistes, des affairistes et des menteurs”.

Related posts
ActualitéVoyages

Destination de rêve : Four Seasons Hotel Megève

ActualitéFemmesInternationalReportages

6 femmes qui ont marqué le photojournalisme

À la uneFrancePolitique

Qui est Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l'Éducation nationale ?

À la uneFrancePolitique

Qui est Rima Abdul Malak, la nouvelle ministre de la Culture ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux