À la uneInternationalSport

Interview avec le Prince de la NXT, Finn Bálor

Suite à sa victoire face à Adam Cole la semaine dernière, le nouveau champion en titre de la NXT Finn Bálor a répondu à quelques unes de nos questions. Entre ses ressentis, sa carrière, ses préférences, voici ce que le champion avait à nous dire.

Maintenant que vous êtes de nouveau au sommet de la NXT, êtes-vous au meilleur de votre forme ? Comment comptez-vous rester au top ?

Il y a beaucoup de choses qui ont changé depuis mon premier règne en tant que champion NXT il y a plus de 4 ans et demi, mais comme tu l’as dit, je me sens au meilleur de ma forme. Que ce soit physiquement sur le ring, je me sens paisible et consistant et je pense que ce sont les choses les plus importantes pour rester champion. Je pense que le changement le plus important a été ma confiance en moi. Quand je revois l’ancien Finn j’étais plus centré sur le fait de plaire aux gens et non sur le fait de me plaire à moi-même. Maintenant je me concentre vraiment sur le fait de me plaire à moi-même donc ce que j’accomplis maintenant à NXT chaque soir je le fais pour moi et pas forcément pour les gens alors je me sens confiant. C’est la clé du succès à ce moment là pour moi à NXT.

Que pensez-vous du Thunderdome ? Auriez-vous préféré remporter le titre là-bas, devant les fans ?

Je trouve que Raw, SmackDown et NXT sont très différents. Je pense que le Thunderdome est une merveille technologique que la WWE a réussi à mettre en place et c’est à couper le souffle. Mais pour moi NXT c’est différent et on appartient à une autre configuration. C’est notre propre show avec nos propres idées, nos propres objectifs, notre propre identité. NXT appartient à sa propre arène, Raw et SmackDown appartiennent au Thunderdome. Est-ce que je reviendrais au Thunderdome pour Raw et SmackDown dans le futur ? Oui. Mais maintenant je me concentre vraiment sur NXT et pour moi on a notre propre arène et on n’a pas besoin de ça.

Vous avez catché dans tellement de pays partout dans le monde mais quel est le meilleur endroit où catcher ?

En parlant de la France, l’énergie qu’il y a à Paris dans l’arène ! Les fans français sont parmi les plus passionnés devant lesquels se produire. J’ai catché au Mexique où le catch est une grande partie de leur culture, au Japon où il y a un grand respect pour les catcheurs, partout aux Etats-Unis où les gens adorent le catch. Mais je trouve que l’énergie qu’il y a dans les arènes à Paris, c’est juste incroyable. Le bruit, les interactions entre les catcheurs et les fans, la passion des fans français, c’est l’une des arènes les plus énergiques à coup sûr. Je me rappelle la dernière fois que j’y étais j’affrontais Baron Corbin, un catcheur que beaucoup de gens détestent. Moi j’adore être dans le ring avec Baron, il est très professionnel. C’était le dernier soir de la tournée de deux semaines en Europe. On était tous très fatigués, on n’en pouvait plus mais quand on a passé le rideau ce soir là les fans nous ont vraiment donné un regain d’énergie alors on s’est donnés au maximum pour donner le meilleur show de la tournée. J’ai beaucoup de gratitude pour les français.

De toutes les gimmicks que vous avez interprétées, laquelle a été votre préferée ? Préférez-vous jouer le gentil de l’histoire ou bien le grand méchant ?

Ces vingt dernières années, le catch a beaucoup changé tout comme la société et je n’ai pas l’impression que la case soit du gentil soit du méchant ne fonctionne encore. Je crois que c’est l’un des principaux problèmes que j’ai eu à Raw et SmackDown. J’étais plutôt le gentil et ça m’a fait perdre mon avantage en essayant de plaire à tout le monde au lieu de me satisfaire moi-même. Maintenant je catche en tant que le Prince et mon personnage reflète qui je suis réellement. Ce n’est pas forcément un personnage, c’est ni un gentil ni un méchant, c’est juste moi. C’est la combinaison de mon expérience de vie, de mes 20 ans de carrière dans un ring dans le monde entier. Je dirai qu’à ce moment précis c’est le personnage le plus authentique que je puisse interpréter alors je suis plus attaché à celui-ci, c’est plus facile pour moi de le jouer car ce n’est pas vraiment une interprétation c’est juste moi. Je n’ai pas besoin de réfléchir à quoi faire, c’est naturel, ça m’aide à avoir confiance en ce que je fais dans le ring et j’ai hâte de continuer à développer tout cela dans les mois à venir.

Y a-t-il un match en particulier qui vous a plus affecté qu’un autre ?

Tous les matchs sont importants. Chaque soir lorsque l’on apparaît, on traite nos matchs avec beaucoup de respect et d’attention. Peu importe s’il s’agit d’un live event à Paris ou à Tokyo, s’il s’agit de Raw ou SmackDown, on arrive et on se donne à 100%. Mais en tant que souvenir je pense que la nuit à WrestleMania lorsque j’ai débuté avec mon entrée LGBTQ+ transmettait un message très signifiant qui dépasse le catch en soi. C’est une chose à laquelle je repense avec beaucoup de fierté. Pour moi c’était la bonne chose à faire, d’utiliser de ma notoriété pour faire passer un message d’acceptation envers la cause.

Vous devez être très fier de ce que vous avez accompli jusqu’ici, mais avez-vous des regrets en ce qui concerne votre carrière ?

Bien sûr qu’il y a des moments où l’on regrette ou bien où l’on pense qu’on aurait pu faire mieux, que les choses auraient pu être mieux faites. Mais j’essaie de ne retenir que le positif. J’étais un petit garçon de 12 ans dans une petite ville en Irlande qui regardait la WWE à la télé et qui rêvait de devenir un catcheur professionnel un jour. Il pouvait y avoir certaines personnes qui ne pensaient pas cela possible. Mais d’avoir pu réaliser ce rêve, cet objectif de devenir un catcheur professionnel et de pouvoir voyager partout dans le monde pendant vingt ans, ça me fait réaliser que je ne peux pas regarder en arrière et me dire que j’ai des regrets. J’ai pu voyager partout, j’ai rencontré des gens incroyables, j’ai pu faire ce que j’aime toutes ces années alors je suis plus reconnaissant pour tout cela que je n’ai de regrets.

Pour finir, dans un cross-over entre NXT et NXT UK comme Worlds Collide, y a-t-il un catcheur en particulier que vous aimeriez affronter ? Il y a beaucoup de gens qui aimeraient vous voir affronter Pete Dunne.

Pete Dunne est quelqu’un que j’ai voulu affronter pendant un long moment. Je crois même qu’on a failli avoir ce match plusieurs fois mais moi celui que j’aimerais le plus affronter à NXT UK c’est Walter. Il a du potentiel, qui sait peut-être qu’il s’agirait du prochain Brock Lesnar. Et je pense qu’on réussira à avoir ce match, on en était proches avant que la pandémie ne frappe mais une fois que les choses reviendront à la normale je suis sûr que cela se produira. Alors oui, j’adorerais monter sur un ring avec Pete Dunne, mais avant cela je voudrais affronter Walter pour me prouver à moi-même face à lui.

Jade Hernoux

Related posts
À la uneActualitéInternationalPolitiqueSport

Le Royaume du Bahreïn à l'attaque du sport

À la uneCultureMusique

Wejdene, présidente de la France dans son premier album "16"

À la uneActualitéMode-femmeRégions

Jessica La Corte en lice pour Miss Bretagne 2020

À la uneLa Loi des SériesLa loi des séries s'la raconteSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Neon Genesis Evangelion | La loi des séries #413

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux