À la uneFranceRégions

La grande réserve d’eau potable du Var est en danger

Un projet de carrière à Mazaugues fait débat. L’entreprise Provence Granulat voudrait s’implanter près du parc naturel de la Sainte-Baume. Les opposants soulignent l’impact écologique de cette carrière et notamment la pollution de la grande réserve d’eau potable du Var.

Le 13 avril, les opposants appelaient les habitants de toute l’agglomération Toulonnaise à venir manifester à Brignoles. Nous pouvions alors voir des slogans tels que “l’eau vaut de l’or” ou encore “de l’eau pure pour mon pastaga”. Var Matin a témoigner dans son article du 14 avril, le mécontentement des locaux.

Résultat de recherche d'images pour "carrière mazaugues"
Photographie de Varmatin, manifestation 13 avril à Brignoles

L’eau potable du Var en danger

Sur leur flyer, les opposants expliquent que la carrière détruirait et polluerait l’eau potable souterraine qui alimente le Var. En effet, les risques d’une telle implantation pourrait causer l’effondrement des galeries minières et polluer les réserves d’eau souterraines. Cette réserve représenterait 7 millions de mètres cubes.

En plus de l’eau, la carrière pourrait avoir de véritables conséquences sanitaires. En effet, l’exploitation de la terre pour en extraire la roche; dégage des nuages de poussières. Cette poussière se retrouve, par la suite, dans l’air que nous respirons.

Mais la société se défend et met en avant les avantages de son projet.

Un projet qui assure un développement économique

Effectivement, sur le site Carrière Mazaugues, nous pouvons voir que l’argument central et la nécessité d’extraire de la pierre pour la réalisation de d’habitat et d’aménagement. Un argument de taille à l’heure où de plus en plus de monde semblent finir à la rue ou ont des situations précaires. Il ajoute à cela que le projet n’impactera pas les riverains.

Un certain nombre de mesures est mis en place afin de prévenir et réduire les impacts de la carrière sur l’environnement notamment en ce qui concerne le bruit, la poussière, les vibrations…

Enfin, la société Provence Granulats affirme que ce projet de carrière permettra la création de postes. Il est écrit : “15 à 20 créations d’emplois directs sur le site + 20 créations d’emplois indirects et autant en emplois induits. “

Ces arguments ne semble pas convaincre les opposants qui appellent à une nouvelle manifestation le 15 juin 2019. Ils ont également mis en place une pétition.

A LIRE AUSSI :

Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

Gossip Girl : HBO Max commande un reboot de la série

À la uneFootSport

CAN : La troisième place pour le Nigéria

À la uneCulture

Le 17 juillet en trois dates

À la uneActualitéFranceInternationalPolitiqueSociétésociétéSociété

Le vote du traité qui enflamme le monde agricole reporté.

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux