À la uneActualitéEconomieFranceMédiasPolitiqueReportagesSociété

L’affaire du siècle, qu’en pense la jeunesse ?

L’affaire du siècle, la pétition a déjà réuni près de 2 millions de signatures. Elle se propose d’attaquer l’État Français en justice pour inaction dans la lutte contre le changement climatique. Mais qu’elle est la place des générations futures dans ce combat inévitable ?

Alors que le gouvernement, de façon totalement déconnectée se félicite d’un tel mouvement citoyen, « ce n’est pas contre notre gouvernement » ose Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre d’État François de Rugby.

L’ampleur de ce mouvement grandit de jour en jour. Les personnalités sont grandement utiles à cette cause, Juliette Binoche et Marion Cotillard usent de leur notoriété pour faire connaitre cette cause par le biais des réseaux sociaux. En effet ce système de communication touche principalement les jeunesses. Mais le fait est que cela fonctionne.

Manon, 26 ans étudiante en Lettre et Histoire des Arts

« J’ai été informée de ça, grâce au fait que des personnalités publiques se sont approprié ce combat. Mais Enfin, oui enfin, enfin, j’ai envie de dire. C’est triste d’en arriver là, je trouve ça bien que l’on demande au gouvernement de rendre des comptes face à tous les soulèvements populaires que l’ont voit émerger depuis peu. J’attends de réelles prises de décisions politiques qui se doivent d’aller dans en direction du climat. C’est comme le principe de la révolution industrielle du XIXe, il nous faut une révolution écologique. C’est exactement ce que nous attendons, une mise en place d’un réel investissement politique pour un bien-être écologique. Malheureusement, je pense que ça n’ira pas plus loin, on est comme ça en France, on va jamais plus loin. On fait des grands mouvements pour faire des grandes lignes dans les journaux, mais les résultats sont souvent médiocres. Mais je croise les doigts pour que ça aille plus loin. »

En 2015, la fondation Urgenda, avec le soutien de 886 Néerlandais ont attaqué le gouvernement. Le procédé est le même que pour L’Affaire du siècle, et ils ont obtenu gain de cause devant les tribunaux. Le tribunal de La Haye ordonne au gouvernement des Pays-Bas de réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays, plus rapidement que prévu. D’ici à la fin 2020, les émissions de CO2 du pays devront être inférieures d’au moins 25% au niveau qu’elles avaient atteint en 1990 – contre un objectif de 17% avant l’action de l’organisme et des citoyens. Le parlement a été jusqu’à voter une diminution de 95% du gaz à effet de serre pour 2050, puis de garantir une électricité neutre en carbone pour la même année.

Léontine 21 ans, Étudiante en Lettre

« Mais même si le procès abouti, le lobbying industriel est trop présent au sein de l’État, ce qui risque d’endiguer tout changement. »

Mélanie 23 ans, Assistante Juridique

“L’action nécessaire vient autant de nous que de l’État, on ne peut pas exiger que l’État assure un quota, quand on a des Gilets Jaunes qui manifestent contre la hausse des taxes qui se veulent écologiques. On a trois quarts des gens qui se rebellent contre une taxe et que 2 millions veulent une politique écologiste. On se retrouve le cul entre deux chaises. C’est plus une affaire médiatique qu’une affaire juridique, ils prennent en exemple les Pays-Bas. Mais on n’a pas le même droit qu’eux, ni la même population. Si on n’obtient pas les résultats aujourd’hui, c’est parce qu’hier ils n’ont pas fait le nécessaire.

La France est un pays d’opulence, elle n’est pas prête à rogner sur son confort pour baisser son empreinte carbone. L’État Français, c’est avant tout le peuple lui-même, il est perpétuellement en opposition avec lui-même. Mais ça reste un immense coup de pub et rien d’autre”

Arthur 25 ans, M2 urbanisme et aménagement parcours habitat et innovation

« Je pense que c’est une très bonne initiative qui montre à quel point les lobbies citoyens peuvent prendre de l’importance à l’avenir. La pétition est un des moyens dont disposent les gens pour s’approprier la démocratie. En tant qu’écologiste, ça ne m’étonne pas  que l’une des premières pétitions d’une telle importance porte sur l’environnement.  Les écolos prônent depuis longtemps une démocratie plus horizontale.

Mais je n’en attends pas grand-chose de plus qu’une médiatisation importante d’un sujet trop peu mis en avant au vu de l’urgence du réchauffement climatique »

Quoiqu’il advienne de cette affaire du siècle, elle sert à montrer une chose; la jeunesse s’éveille bien plus rapidement que les anciennes générations face à la nécessité d’agir urgemment en faveur du climat.

La pétition reste en accès libre sur internet : https://laffairedusiecle.net/

Consulter aussi : Elections européennes: Marine Le Pen affaiblie par une liste jaune

Continuez votre lecture
ActualitéInternational

Le Botswana lève l'interdiction de chasser les éléphants d'Afrique

ActualitéFrance

45 anciens officiers réclament une reconnaissance du préjudice d'anxiété

ActualitéFranceNon classé

Une femme de 102 ans soupçonnée de meurtre dans l'Aisne

À la uneMédiasReportagesSociété

Complément d'enquête du 23 mai : la contre-attaque de Harvey Weinstein

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux