À la uneActualitéFranceSociété

Hué à Lyon, le Cardinal Barbarin se dit « serein » en attendant son procès

Le Cardinal Barbarin faisait, ce 8 septembre, sa première sortie officielle depuis la confirmation de la date de son procès qui se tiendra du 7 au 9 janvier 2019. Malgré une attitude fuyante, son avocat André Soulier le dit « serein ».

La communication diocésaine était sur les dents. Le Cardinal Barbarin mutique et fuyant, aussi bien avec les invités qu’avec les fidèles. Le Vœu des Echevins, d’ordinaire moment durant lequel le Primat des Gaules est affable, s’est transformé en un « jeu du chat et de la souris » entre Mgr Barbarin et les journalistes. Tous ayant la date de son procès pour « non dénonciation d’actes de pédophilie » dans la tête. Un moment difficile pour un Cardinal ultra-médiatique devenu, selon certains, “le bouc-émissaire de l’épiscopat français”. 

Hué, Barbarin évite les invités, les journalistes et … Frigide Barjot

Entre l’annonce du maintien de son procès début janvier 2019, la tribune du Pape François et la pétition demandant sa démission, la rentrée du Cardinal Barbarin est très compliquée. Son attitude au Voeu des Echevins le confirmant. Pressé de ne répondre à personne, il est arrivé très discrètement à l’arrière de la Basilique de Fourvière sans même saluer les invités qui l’attendaient. Pour sa première sortie depuis l’annonce du maintien de sa comparution devant les juges pour “non-dénonciation d’actes de pédophilie”, le prélat fit le service minimum en communication. L’objectif : n’approcher aucuns journalistes, y compris pour un échange informel, afin de ne répondre à aucunes questions. Pour cela, toutes les attachées de presse du Diocèse étaient mobilisées, allant même jusqu’à attraper les journalistes par les sacs à dos. Après une rapide poignée de main au Maire de Lyon, au Gouverneur Militaire et au député de la circonscription, le Primat des Gaules s’est engouffré dans la Basilique sous les hués de quelques manifestants. Une première pour le Vœu des Echevins depuis le déclenchement des procédures contre lui il y a trois ans. Malgré sa farouche opposition au mariage pour tous, Philippe Barbarin a même ouvertement évité Frigide Barjot. Néanmoins, ses équipes et son avocat affirme qu’il est « serein ».

“Un homme épatant et serein” pour son avocat André Soulier.

Le comportement du Cardinal Babarin en disait long sur son état d’esprit… mais les journalistes, présents en nombre, avaient l’espoir de recueillir les premiers mots du prélat avant son procès. A défaut, c’est son avocat André Soulier a fait le “service après vente” des états d’âme de son client. Durant de longues minutes, il a enchaîné les télés, radios et presse écrite devant la Basilique de Fourvière. André Soulier se dit “satisfait que le Tribunal décide de maintenir la date du procès”. Il souligne que Philippe Barbarin est “prêt” et “serein”. “Avec mon confrère Luciani, nous y tiendrons fermement la main” prévient Me Soulier qui veut “en finir” avec “cette histoire”. Lorsqu’on lui demande l’état d’esprit du Cardinal, il décrit un “homme épatant” qu’il trouve “d’une affabilité et d’une correction exemplaire” soulignant “qu’il n’a jamais un mot plus haut que l’autre” et se met “toujours à la place des victimes”. Reste à savoir, désormais, si le Cardinal Barbarin viendra comparaître devant la “Justice des Hommes” début janvier 2019.

À lire aussi :

Le procès du Cardinal Barbarin s’ouvrira en janvier 2019

Voeu des Echevins à Lyon : la messe politico-religieuse qui fait polémique

About author

Journaliste VL. Directeur du bureau de Lyon.
Related posts
À la uneBrèvesMusiqueSéries Tv

Le monde de demain : Arte va lancer une série sur les débuts de NTM

À la uneTurf

Arc Trials : ultimes préparatoires pour le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... La part du soupçon, avec Kad Merad (TF1)

À la uneTout Pour Réussir

Grégoire Potton : « Le foot et la politique sont de vraies addictions ! »

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux