À la uneFranceSanté

Rentrée 2021 : le risque du retour des cours à distance pour les élèves non-vaccinés

Nouvelle annonce du Ministre de l’Éducation nationale : dès la rentrée, seuls les élèves non-vaccinés devront suivre des enseignements à distance si un élève est testé positif au Covid-19 dans la classe. 

Une annonce rassurante pour les élèves vaccinés (et leurs parents !), qui devraient donc pouvoir reprendre les cours normalement dès septembre 2021 en dépit de la circulation du virus. 

Cependant, c’est une toute autre histoire pour les élèves non-vaccinés. En effet, Jean-Michel Blanquer a annoncé ce mercredi 28 juillet lors de son passage sur France Info que « seuls les élèves non-vaccinés seront évincés et devront suivre l’enseignement à distance », rapporte Le Monde. Une mesure visant à permettre à un maximum d’adolescents de continuer à bénéficier d’un enseignement normal dans les prochains mois, mais qui risque cependant de mettre en difficulté bon nombre d’élèves — qui seraient, bien que de manière temporaire, de nouveau confrontés à des inégalités en termes d’enseignement — ainsi que des professeurs, qui devraient alors assurer des enseignements à distance tout en dispensant des cours aux élèves présents dans les établissements.

Une stratégie de vaccination renforcée dès la rentrée

Cependant, Jean-Michel Blanquer ne semble pas s’inquiéter des difficultés que pourrait poser ce nouveau protocole sanitaire, qui ne viserait en rien à « ostraciser » les non-vaccinés mais à mettre chacun « devant ses responsabilités ». Quelques jours auparavant, le Ministre annonçait ainsi une campagne de vaccination renforcée au sein des établissements scolaires, qui pourront bénéficier de centres de vaccinations au sein même de leurs locaux dès la rentrée. Des dispositifs d’aller vers, qui devraient permettre ainsi aux élèves de se faire vacciner dès le mois de septembre … à condition qu’ils aient une autorisation parentale.

Suite aux annonces du Ministre de l’Éducation nationale, la co-présidente de la FCPE, Nageate Belahcen, a ainsi dénoncé une stigmatisation des élèves non-vaccinés. « Il va y avoir un impact encore plus important de cette pandémie sur les élèves, puisqu’on stigmatise une partie d’entres eux, alors qu’ils dépendent du choix de leurs parents. On est en train de leur dire qu’ils n’auront pas les mêmes droits que les élèves qui seront vaccinés » a-t-elle déploré dans une interview pour France Info.

On est en train de leur dire qu’ils n’auront pas les mêmes droits que les élèves qui seront vaccinés.

Nageate Belahcen pour France Info

Et pour les élèves de primaire et les étudiants ?

Cette nouvelle mesure ne concernera cependant que les élèves de collège et de lycée, a précisé Jean-Michel Blanquer. Pour les élèves de primaire, ce nouveau protocole sanitaire s’annonce un peu plus strict alors que les classe seront entièrement fermées dès lors qu’un enfant sera testé positif au Covid-19. En parallèle, le Ministre de l’Éducation nationale a annoncé que plus de 600 000 tests salivaires seraient réalisés chaque semaine sur les élèves de primaire afin de limiter la propagation du virus chez les plus jeunes.

Du côté des étudiants, la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal, devrait s’exprimer sur la question de l’application du pass sanitaire dans les universités dans les prochains jours, précise le Huffington Post.

À lire aussi : La ville de Nice entre au Patrimoine mondial de l’UNESCO

About author

Journaliste
Related posts
À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #83

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Anna, fable post-apocalyptique choc

À la uneActualitéEnvironnementInternational

La Chine va cesser de construire des centrales à charbon à l’étranger

À la uneActualitéBrèvesCulture

Louane et Julien Doré rejoignent le casting de The Voice Kids

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux