Economie

Le secteur de l’énergie face au Covid 19

En l’espace de quelques mois, le Covid-19 a eu un impact radical sur de nombreux secteurs d’activités, dont celui de l’énergie. Cela donne lieu à une crise économique sans précédent qui se ressent aussi bien en France qu’à l’international.

Les conséquences du Covid-19 sur la consommation d’énergie en France

Les effets du confinement

En France, le confinement qui a duré presque deux mois (du 17 mars au 11 mai) a eu un impact significatif sur la consommation d’énergie globale. Dans un premier temps, de nombreuses entreprises ont été obligées de fermer leurs portes temporairement afin de limiter la propagation du virus. De ce fait, on a pu constater une énorme baisse de la demande d’énergie dans les secteurs professionnels. Selon le RTE (Réseau de Transport d’Électricité), la réduction de la consommation d’électricité a presque atteint les 20% pendant le confinement. Ceci en plus de la fin de l’hiver, qui donne habituellement lieu à une baisse du chauffage et donc des dépenses globales de gaz naturel. Avec le télétravail et le fait que tout le monde reste chez soi, la consommation d’énergie s’est davantage centralisées chez les ménages. L’utilisation des transports a aussi fortement chuté du fait que les gens se déplacent moins pour aller au travail. D’après des études de l’INSEE, les trajets matinaux ne représentaient que 60% des trajets habituels durant la période de déconfinement. 

Une fluctuation des prix inattendue 

Parmi les différents événements pouvant perturber le marché de l’énergie et influer sur son prix, on était loin de s’attendre à une pandémie mondiale de cette envergure. Les fournisseurs qui avaient pris de l’avance sur plusieurs mois en achetant de l’énergie en gros pour un prix qui semblait attractif à l’époque, ont été fortement impactés par la soudaine baisse de la demande chez les entreprises. Ils se retrouvent aujourd’hui avec une grande quantité d’énergie à vendre rapidement, ce qui les oblige à baisser les prix sur le court terme. Au début du confinement, le prix de l’électricité avait notamment été divisé par deux à cause de l’arrêt brutal des activités commerciales et industrielles. Toutefois, cela risque de ne pas durer en 2021, lorsque les entreprises devront compenser les pertes de revenus engrangées par le Covid-19. Les prix de l’énergie connaîtront donc sûrement une hausse significative durant cette période, bien qu’il soit encore difficile de faire des prévisions pour l’instant.

L’impact du Covid-19 sur la production d’énergie dans le monde

Le marché des énergies fossiles en difficulté

A l’échelle mondiale, les activités de production d’énergies fossiles comme le pétrole et le gaz naturel ont été fortement ralenties. Dans un premier temps, les conflits d’intérêts entre les différents pays importateurs et exportateurs de pétrole ne font que s’accentuer. Des négociations ont pris place récemment entre l’OPEP et la Russie pour discuter des mesures nécessaires pour faire face au Covid-19. On peut notamment citer la Russie qui refuse de diminuer sa production afin de respecter ses prévisions budgétaires et faire pression sur les USA ainsi que le changement de stratégie de l’Arabie-Saoudite qui a fait baisser de 30% le prix du baril afin de désavantager la Russie. Pour ce qui est de la production de gaz naturel, une réduction de la production est également nécessaire pour faire face à la baisse de la demande. La Chine, foyer de l’épidémie et premier importateur de gaz naturel au monde, est l’un des pays les plus touchés par la crise. 

La mise en avant des énergies renouvelables

Malgré ses dégâts irréversibles, l’arrivée du Covid-19 a permis de mettre en valeur l’efficacité des énergies renouvelables dans ce contexte. En effet, le secteur a bien sûr vu sa production impactée avec des projets de construction interrompus, des difficultés financières ainsi qu’un décalage des activités de maintenance, mais moins que sur d’autres marchés. La raison est simple : la production d’énergies renouvelables est très autonome et ne nécessite que très peu d’interventions humaines pour fonctionner. Les centrales photovoltaïques et les éoliennes par exemple, peuvent être facilement gérées à distance sans main d’oeuvre sur place. De nombreux acteurs du marché de l’énergie suggèrent donc aujourd’hui de privilégier davantage le développement des énergies renouvelables afin d’accélérer la transition énergétique et d’éviter une autre catastrophe économique liée à un événement imprévu comme une pandémie mondiale.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneEconomieEntrepreneurFranceHigh TechNumériquerecrutement

"Aider des entreprises depuis mon ordinateur est incroyable"

Economie

2021 : Année historique pour l'or

À la uneEconomieFrance

Le prix du gaz augmentera de 5% à partir du 1er août

Economie

Démystifier le prêt à tempérament

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux