C’est fait, le petit appareil “Chang’e 4” a posé les pieds sur l’un des lieux les plus hostiles que l’on ai découverts à ce jour : la face cachée de la Lune. Lieu de tous les mystères et de découvertes !

C’est ce matin à 3h26 (heure de Paris) que l’alunissage de la mission Chang’e 4 s’est réalisé. Après 21 jours de voyage intensifs et très surveillés, la sonde spatiale est arrivée à bon port. Elle était partie le 8 décembre dernier.

 

“Dans le passé, les succès en matière d’exploration spatiale étaient réservés aux Etats-Unis et à l’URSS. L’alunissage réussi de Chang’e 4 montre que la Chine est aussi une puissance scientifique en matière d’exploration de l’espace profond” – Chen Xuelei, Directeur du département de cosmologie de l’observatoire astronomique national.

 

C’est un très grand pas en avant de la part de la nation Chinoise qui s’affirme désormais comme l’une des puissances spatiales mondiales.

C’est la deuxième mission chinoise qui parvient à toucher la Lune, après Chang’e 3 et son « lapin de Jade » (Yutu) dont les aventures avaient captivé les Chinois en 2013. Un succès au goût amer puisque le robot s’était immobilisé après avoir parcouru une centaine de mètres seulement.

Mais il en faut plus pour arrêter les chinois qui ont réitéré l’exploit d’envoyer une sonde pour explorer la face cachée du satellite.

Le but de cette mission est de recueillir un maximum d’informations sur la Lune : l’exploration de cet astre, sa topographie ainsi que sa géologie.  Chang’e 4 s’est faite déposer dans le cratère Von Karman, le plus grand et plus profond cratère présent sur la Lune.

Mais les chinois ne perdent pas le nord non plus. En effet Chang’e 4 est équipée pour pouvoir extraire les minéraux présents sur le sol lunaire afin d’en rapporter un maximum sur Terre.

La prochaine mission dépend du succès de celle-ci. Si c’est une réussite, Pékin prévoit déjà d’envoyer sa prochaine fusée, dans laquelle voyageront des astronautes d’ici 2022.