À la uneActualitéBasketSport

Les NBA Awards ont rendu leur verdict

Cette nuit à Los Angeles se déroulait les NBA Awards de la saison 2018-19. Il faut savoir que ces trophées ne se basent que sur la saison régulière et que par conséquent, les playoffs ne sont pas pris en compte dans les votes.

Giannis 1er MVP Grec

Giannis Antetokounmpo a été élu MVP de la saison régulière pour la première fois de sa carrière. Il devient le 3e MVP de l’histoire non-américain après le Canadien Steve Nash en 2005 et 2006, ainsi que l’Allemand Dirk Nowitzki en 2007.

Le grec sort d’une saison hors-norme avec pas moins de 27,7 points, 12,5 rebonds et 5,9 passes décisives par matchs. C’est la première fois qu’un joueur des Milwaukee Bucks est MVP depuis Kareem Abdul-Jabbar, qui l’avait était en 1971, 1972 et 1974.

Même si cela n’est pas pris en compte vu que les votes se font avant les playoffs, son MVP se justifie d’autant plus qu’il a mené son équipe jusqu’en finale de conférence pour la première fois de sa jeune carrière. Une nouvelle preuve du cap qu’il a franchi cette saison.

Le joueur a livré un discours très touchant dans lequel il évoque la mort de son père il y a 2 ans de cela, ce qui lui a donné l’envie de devenir pour ce dernier le meilleur joueur de la ligue.

Il devance donc le MVP 2018 James Harden, ainsi que Paul George. Comme souvent, les votes ont fait débat puisque beaucoup pensent que Harden méritait plus le trophée que Giannis. Un avis tout à fait légitime au vu de l’immense saison individuelle du barbu, auteur de 36,1 points, 6,6 rebonds et 7,5 passes décisives de moyenne. Il faut remonter à la saison 86-87 d’un certain Michael Jordan pour voir une meilleure marque au scoring.

La France une nouvelle fois recompensée

Rudy Gobert est pour la deuxième année consécutive élu meilleur défenseur de l’année en NBA. Le pivot du Jazz rentre encore un peu plus dans le panthéon des défenseurs ultime de l’histoire NBA avec ce deuxième sacre.

Il ne lui reste plus qu’une marche à franchir individuellement, c’est de devenir All Star. On sait que cela lui tient à cœur et il s’en rapproche chaque année.

Les autres trophées

Lou Williams a été élu 6e homme de l’année pour la 3e fois de sa carrière (il égalise le record de Jamal Crawford). Il a souhaité partager son trophée avec son coéquipier des Clippers Montrezl Harrell.

Luka Doncic a logiquement reçu le titre de rookie de l’année après une saison magique. Le prodige slovène a époustouflé la NBA de son talent, en plus de son duel à distance face à Trae Young, qu’il a d’ailleurs salué avant son discours.

Le camerounais Pascal Siakam remporte le titre de la meilleure progression cette saison. Ce trophée se jouait entre lui et le meneur de Brooklyn D’Angelo Russell, mais les résultats collectifs ont certainement fait la différence. Une saison magnifique pour Siakam qui en plus de son titre de meilleure progression, a remporté il y a 2 semaines son premier titre NBA avec Toronto.

Le coach des Bucks Mike Budenhlozer a été élu coach de l’année. Une récompense logique car il a mené son équipe au meilleur bilan de la saison avec 60 victoires. Le coach des Clippers Doc Rivers n’a pas semblé comprendre cette décision, au vu de sa réaction après l’annonce.

Pour finir, les fans ont pu voter pour le moment de l’année en NBA. Ils ont choisi les 50 points de Derrick Rose en début de saison face au Utah Jazz. Un moment qui a ému tout les fans NBA et en particulier ceux du début de la décennie qui ont vu Derrick Rose MVP en 2011, sans ses nombreuses blessures.

Une très belle saison NBA vient donc officiellement de prendre fin. Vivement octobre pour le début de la prochaine saison. Mais la grande ligue ne s’arrête vraiment jamais puisque dés le 1er juillet, c’est l’ouverture de la Free Agency.

A lire également :

About author

Journaliste actualité générale
Related posts
À la uneBrèvesMédias

Le Cas Pucine remporte La France a un incroyable talent

À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : Lyon arrache la qualification

À la uneActualitéFranceSociété

Un rugissement solidaire pour le 2e jour de mobilisation

À la uneEuro FootFootNon classéSport

Didier Deschamps prolonge jusqu'en 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux