À la uneActualitéArtCultureFrance

À Liévin, un futur refuge pour œuvres d’art en péril ?

Liévin

François Hollande était en déplacement dans le Pas-de-Calais, ce mardi 1er novembre, pour inaugurer la plaque du futur centre de conservation de Liévin. Il pourrait accueillir, en plus des réserves du musée du Louvre, des œuvres d’art menacées en Syrie ou en Irak.

Les œuvres d’art menacées auront-elles bientôt leur refuge ? François Hollande l’espère. En visite au Louvre-Lens ce 1er novembre, le président de la République a inauguré la plaque du futur centre de conservation du Louvre à Liévin, prévu pour 2019. Un centre qui pourrait également accueillir le patrimoine menacé, en particulier en Irak et Syrie.

« Mettre en sécurité le patrimoine national »

C’est lors de la conférence internationale sur la préservation du patrimoine en péril, organisée par l’ex-ministre de la Culture Jack Lang début décembre à Abou Dhabi (Emirats Arabes Unis), que la décision finale sera rendue. « [..] Nous allons faire valoir que c’est au centre de conservation de Liévin que ces œuvres peuvent être mises à l’abri », a expliqué François Hollande.

Pour le chef d’État français, ce lieu pourrait ainsi être “[lié] aux tragédies dans le monde”. “Les terroristes veulent détruire toute trace d’humanité et donc les œuvres”, et il y a “aussi des trafiquants”. “Nous devons mettre en sécurité le patrimoine mondial”, a-t-il plaidé, dénonçant les crimes commis par “les terroristes, les barbares” de l’Etat islamique.

À lire aussi: Le Louvre toujours le musée le plus visité dans le monde

« Un pôle de conservation unique en Europe »

La construction du centre de conservation des réserves du Louvre commencera en 2017 et sera gérée par un consortium franco-britannique (Rogers Stirk Harbour + Partners, Mutabilis et Egis) choisi en 2015. Le président a évoqué ce lieu comme un futur “pôle de conservation unique en Europe”. Il abritera des centaines de milliers d’œuvres qui pourront être “conservées, préservées et même restaurées”.

En juin dernier, la montée des eaux qui a frappé la capitale a failli inonder les réserves parisiennes du Louvre. La construction d’un “lieu sécurisé, protégé disposant d’un espace suffisant et de techniques modernes”, est alors apparue comme une nécessité.

Related posts
À la uneCultureMusique

Renaud : Quand le Renard, désormais Phénix, nous parle des " Animals "

À la uneActualitéArt / ExpoCulturePop & Geek

Travis Durden: la pop culture s'empare de l'Art Classique

À la uneActualitéArt / ExpoBrèvesInsolite

Les clichés les plus drôles du Comedy Wildlife 2019

À la uneActualitéNumériquePop & Geek

Quel est le Pokémon favori des français ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux