À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : l’OL l’emporte à Monaco, Nice sacré champion d’automne

Après chaque week-end, la rédaction de Radio VL revient sur le meilleur de la Ligue 1 à commencer par le choc entre Monaco et Lyon en clotûre de cette 18e journée de Ligue 1.

L’Olympique Lyonnais réaliste à Monaco

Au terme d’un match tendu, l’OL l’a emporté en déplacement à Monaco (1-3). Un très bon résultat pour les Lyonnais qui mettent fin à une série d’invincibilité monégasque de neuf matches. Le match s’est avéré palpitant et la prestation des deux équipes a été digne des plus belles affiches de Ligue 1. Les Lyonnais ont profité de l’exclusion de Benjamin Mendy en fin de première période (39e) pour s’illustrer. Alors que l’ASM était déjà mené (0-1), l’ancien marseillais a asséné un violent coup de pied à Tolisso, pensant que l’arbitre ne l’aurait pas vu. Le geste est d’autant plus choquant que les deux joueurs se sont côtoyés en équipe de France Espoirs.

Auteur du troisième but, Lacazette a permis à Lyon de s’imposer à Monaco (1-3).

Les joueurs de Bruno Genesio avaient ouvert le score sur une frappe bien ajustée par Ghezzal du pied gauche (29e). Lacazette a eu l’occasion de doubler la mise sur penalty mais Subasic s’est interposé. Valbuena s’est finalement chargé d’inscrire le second but en deuxième période sur un centre de Ghezzal au deuxième poteau (65e). Suite à un bon une-deux entre Dirar et Lemar, ce dernier a alors adressé un centre en retrait pour Bakayoko qui a pu redonner espoir aux Monégasques en fin de match (70e). Le troisième but de Lacazette sur un corner de Valbuena au second poteau a finalement mis fin au débat. Lyon s’impose logiquement et met un coup d’arrêt à la bonne dynamique monégasque. Monaco reste donc deuxième derrière Nice qui creuse l’écart alors que Lyon conforte sa quatrième place.

Le PSG est en crise après sa défaite à Guingamp

Le PSG s’est tristement incliné samedi soir sur la pelouse du Roudourou à Guingamp (2-1). Cette quatrième défaite de la saison plonge les Parisiens dans une période de crise. Ces derniers ont encore donné le parfait exemple de la domination stérile alors qu’ils ont eu la possession ballon tout au long de la rencontre. C’est donc dans l’efficacité et le réalisme devant le but que les joueurs d’Unai Emery ont péché. Les Franciliens avaient pourtant bien entamé la partie sans parvenir à trouver la faille dans la défense guingampaise. Cavani aurait notamment pu ouvrir le score sur un ciseau de peu à côté (28e).

Le PSG doit se remettre en cause après sa nouvelle défaite à Guingamp (2-1).

Les joueurs d’Antoine Kombouaré, plus agressifs, se sont également procurés quelques occasions en première période. Sur une perte de balle de Kurzawa, les Bretons ont finalement ouvert le score par l’intermédiaire de Salibur sur un service de Lucas Deaux (66e). De Pauw a ensuite doublé la marque quatre minutes plus tard sur un contre très bien mené par Coco dans la profondeur (70e). Un but qui témoigne de la vulnérabilité de la défense parisienne. La réduction du score de Cavani en fin de match (80e) ne changera pas l’issue de la rencontre même si Paris a manqué d’égaliser. Les Franciliens ont en effet trouvé la barre dans le temps additionnel (90+1) avant que Marcal ne réalise un sauvetage sur sa ligne (90+3). Le PSG reste troisième mais se laisse distancer par ses rivaux méditerranéens tandis que Guingamp occupe une belle 5e place.

Marseille l’emporte face à Lille et remonte vers le haut du classement

L’Olympique de Marseille s’est de son côté imposé contre Lille (2-0) et retrouve ainsi le haut de tableau. Si la première manche peu riche en occasions s’est montrée monotone, les Olympiens ont trouvé le chemin des filets dans le second acte. Ces derniers ont en effet confirmé leur ascendant en ouvrant le score grâce à Gomis. L’ancien attaquant lyonnais a parfaitement repris le centre de Maxime Lopez pour marquer le premier but de la rencontre (56e). Les Marseillais ont ensuite inscrit un second but sur une magnifique frappe enroulée de Thauvin dans la lucarne opposée (61e). Le club phocéen, qui signe là son troisième succès consécutif, remonte ainsi à la 6e place tandis que Lille met fin à sa série de trois victoires et se positionne la 13e place.

Décisif face à Lille, Florian Thauvin a participé à la victoire de l’OM face à son ancien club lillois (2-0).

Nice assure son titre de champion d’automne contre Dijon

Nice a conservé sa place de leader en l’emportant de peu contre Dijon ce dimanche (2-1). Le Gym est désormais assuré d’être champion d’automne. Bien que les Dijonnais n’aient pas beaucoup eu le ballon, ces derniers se sont montrés suffisamment dangereux pour inscrire un but en première période. Mario Balotelli a d’abord ouvert le score sur penalty pour son retour en Ligue 1, permettant à Nice de prendre l’avantage (31e). C’est ensuite Tavares qui s’est offert un coup de pied arrêté aux 11 mètres pour l’égalisation (37e).

Les Aiglons, tenus en échec à la pause, ont repris le match en main grâce au doublé de “Super Mario” après la mi-temps (49e). L’arbitre n’a cependant pas signalé la position de hors-jeu de l’ancien milanais sur le centre de Souquet. Ce succès difficile permet malgré tout à Nice de récolter trois points importants pour se maintenir en tête alors que Dijon est dans la zone rouge (18e).

Bordeaux subit un nouveau revers sur la pelouse de Montpellier

C’est un coup dur pour Bordeaux qui vient de subir un nouveau revers à Montpellier (4-0). Après s’être inclinés sur le même score face à Monaco le week-end dernier, les Girondins n’ont pas su se relever face aux Héraultais. Il faut dire que l’expulsion de Ménez après s’être énervé contre l’arbitre ne leur a pas facilité la tâche (38e). Menés 2-0 suite à des buts de Paul Lasne (13e), formé à Bordeaux, et Sessegnon (20e), les Bordelais ont payé cash en seconde période. Si les joueurs de Jocelyn Gourvennec avaient jusque là maintenu un écart raisonnable, ils ont finalement craqué en fin de match.

Les Montpelliérains ont su se montrer efficaces face à des Girondins réduits à dix suite à l’expulsion de Jérémy Ménez (4-0).

Les Montpelliérains ont alourdi le score suite à un contre bien mené par Sanson et conclu par Mounié d’une frappe croisée du pied droit (84e). Sylla a enfin enfoncé le clou, profitant d’une grosse erreur défensive dans la relance de Nicolas Pallois (90+2). Le milieu montpelliérain a été récompensé de son pressing payant qui a donné lieu au quatrième but. Suite à cette troisième défaite de rang, Bordeaux chute à la 10e place du classement mais compte toujours une longueur d’avance sur son adversaire du week-end (11e).

Saint-Etienne défait à Lorient, Bastia s’impose à Rennes

Saint-Etienne s’est incliné lors de son déplacement à Lorient samedi (2-1). Les Merlus, derniers, reprennent un peu de points pour garder espoir dans le bas de classement. Ils auront su tirer profit de l’exclusion du gardien vert Jessy Moulin après dix minutes de jeu, sorti violemment sur Moukandjo. Maisonnial a donc fait son apparition à la place de Beric dans les cages stéphanoises. Le troisième portier de l’ASSE a marqué des points en réalisant plusieurs arrêts importants mais malheureusement pas décisifs dans le résultat final.

Les Merlus respirent après leur victoire face à Saint-Etienne (2-1).

Après avoir touché deux fois le montant, les Bretons ont trouvé le chemin des filets peu avant la pause grâce à Philippoteaux (39e). Cabot a quant à lui permis à Lorient de se mettre à l’abri dans les derniers instants du match (90e). Les Stéphanois ont réduit le score dans le temps additionnel par Pajot (90+2), sans succès. Les Lorientais se redonnent un peu d’air avec ces trois points alors qu’ils sont toujours lanterne rouge. Pour sa part, Saint-Etienne stagne à la 9e place.

Sur les autres pelouses, Angers s’est incliné lors de la réception de Nantes (0-2) suite à des buts de Gillet (19e) et Harit (48e). Toulouse a fait match nul contre Nancy (1-1). Aït Bennasser a ouvert le score pour Nancy (33e) avant que Jullien n’égalise pour le TFC (85e). Après sa lourde défaite en Coupe de la Ligue contre Monaco (7-0), Rennes perd de nouveau face à Bastia (1-2). Giovanni Sio a vainement réduit l’écart pour le stade rennais (71e) alors que les Corses menaient 2-0 grâce à Enzo Crivelli (59e) et Gaël Danic (64e). Enfin, Caen l’a largement emporté contre Metz (3-0) suite à des réalisations signées Karamoh (20e), Santini (61e) et Sané dans le temps additionnel (90+3).

Marius Bocquet

About author

Étudiant en journalisme à l'Académie ESJ Lille et en Science Politique à l'Université de Lille
Related posts
À la uneCultureFranceLittératureMusique

La guerre est déclarée entre les librairies et la Fnac Darty

À la uneActualitéFranceSanté

Confinement : Ce qui change et ne change pas pour vous

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Marianne, vraie réussite d'horreur à la française

À la uneRégions

Interview – Un des plus jeunes professeur de France "J’ai fais de mon âge une force"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux