Covid19: Emmanuel Macron se prononcera lundi à 20h. Prolongation du confinement au-delà du 15 avril. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

ActualitéFootSport

Ligue 1 : Paris commence par un nul

Paris commence sa saison comme lors des trois dernières, avec un nul. À domicile, le Stade de Reims réalise une sacrée performance pour commencer la saison avec un deux buts partout contre le Champion de France.

Le PSG avait très bien entamé les premières minutes de sa saison. Après une longue possession de balle dans les cinq premières minutes, un super mouvement entre Pastore et Ibrahimovic permettait à ce dernier d’ouvrir le score tranquillement dès la sixième minute. Le PSG sembla alors à l’abris et bien lancé. Sauf que deux énormes occasions gâchées vont contraindre les plans parisiens. Tout d’abord, après un super rush à la vingtième minute de jeu, Verrati offre un caviar à Zlatan, devant un but vide, il frappe sur le poteau. Deux minutes plus tard, il obtient un penalty qui échoue sur Placide, le portier Rémois. Malédiction ensuite pour le PSG. Sur un coup-franc excentré coté gauche, Oniangue place son pied devant Sirigu et égalise dans la minute. Paris recule, et Reims accule la défense des champions de France. Sur un super une-deux avec Charbonnier, Devaux donne l’avantage à Reims à un quart-d’heure de la mi-temps. Les Parisiens rentrent alors au vestiaire en étant mené au score et de plus en plus malmené dans le jeu.

Zlatan sauve les meubles

En deuxième mi-temps, le PSG est bien sûr revenu avec l’ambition de rapidement revenir au score. Mais les Parisiens n’ont pas forcément démarré le match de la meilleure des façons. Peu de tentatives et de nombreux loupés face au gardien. Finalement, c’est l’inévitable Zlatan Ibrahimovic qui ramène les équipes à égalité dans la confusion totale. En tentant un centre lobé, le Suédois cadre et lobe Placide qui touche le ballon et le dégage ensuite, Cavani termine le travail. Mais sur les ralentis, on constate que le ballon était rentré sur le lob de Zlatan. Le but lui sera donc accordé. Puis le reste de la seconde période ressemble étrangement au début de match. Paris domine sans conclure, sans briller, ni faire les bons choix. Dans les dernières secondes, l’international algérien Aïssa Mandi, qui avait marqué deux buts contre son camp au Parc l’an dernier, sauve deux frappes de Chantôme et Zlatan, sur sa ligne et offre à Reims son premier point de la saison. Comme depuis le début de l’ère Qatari, Paris ne gagne toujours pas son premier match de la saison.

Related posts
À la uneActualitéInternationalPolitique

Primaires démocrates : Bernie Sanders fait place nette à Joe Biden

À la uneActualitéSanté

Envoyé spécial : portrait de 3 pays face au coronavirus !

À la uneActualitéFranceRégionsSantéSociété

La Corse et le Covid-19

À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

Comment va se dérouler le déconfinement en France ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux