À la uneActualitéFootSport

Lille, vraiment un invité surprise ?

La 16e journée de Ligue 1 a rendu le verdict de ses trois premiers matches ce mardi soir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en tête du classement, la lutte devient de plus en plus féroce. En effet, le Paris-SG, leader, voit ses deux poursuivants, Lille et Monaco, revenir à respectivement 1 et 2 points. Si Monaco était plutôt attendu avec son armada recrutée cet été, le LOSC était un peu moins attendu.

Dans le duel des galaxies, au début de la saison, le LOSC était comme une étoile naine. Pendant que le PSG et Monaco brassaient les millions pour tenter de s’offrir la meilleure équipe Europe, le club nordiste inaugurait son Grand Stade (aujourd’hui Stade Pierre-Mauroy) après une saison 2012-2013 frustrante, qui l’avait vu sorti des places européennes à la dernière journée. Également, René Girard était venu remobiliser une équipe dépourvue de son coach Rudy Garcia, parti à Rome, équipe amputée de joueurs-clés comme Chedjou, Payet ou encore Lucas Digne.

  • MONTPELLIER, ON REMET ÇA ?

Et pourtant, le LOSC surprend. Encore sans véritables repères à l’entame de la saison, les Dogues se cherchent. Seulement 12e après 5 journées, tout le monde voit le LOSC empêtré dans le ventre mou de la Ligue 1 pendant une bonne partie de la saison. Mais avec son effectif, certes amputé de joueurs-clés mais compact, enchaîne les victoires et les matches convaincants, portés par son génial gardien nigérian Enyeama, invaincu dans ses cages depuis… le 21 septembre dernier en Ligue 1. Cette solidité défensive (4 buts encaissés en 16 journées !) compense le manque de créativité offensive (18 buts), lequel, forcément s’explique par les nombreuses victoires sur la plus petite des marges, 1-0 (7 des 11 victoires du LOSC).

Avec seulement 2 défaites en 16 journées, le LOSC met le PSG dos au mur, obligé de l’emporter pour ne pas voir son avance fondre au Soleil. Un scénario qui n’est pas sans rappeler l’épopée du Montpellier HSC, qui à coups de 1-0 et d’une efficacité affolante, avait fini par coiffer sur le poteau le néo-géant parisien, qui connaissait la première année de la présidence qatari. Déjà, Montpellier était entraîné par un certain René Girard, aujourd’hui à Lille…

René Girard

Après avoir donné le titre de Champion à Montpellier, René Girard peut-il rééditer l’exploit avec Lille ?

Related posts
À la uneActualité

La pneumonie d'Elton John le force à arrêter un concert

À la uneActualitéBrèves

Peur du coronavirus : Pas de public pour l'anniversaire de l'empereur japonais

À la uneActualitéFrance

ALERTE | Municipales : Agnès Buzyn remplace Benjamin Griveaux à Paris

À la uneActualitéCultureSéries Tv

On a vu pour vous ... Baron Noir saison 3, place à la lumière

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux