À la uneActualitéReportagesSociété

Lyon : Jacotte Brazier transmet le patrimoine culinaire de la Mère Brazier

Jacotte Brazier célèbre le patrimoine culinaire. La petite-fille de la mythique Mère Brazier remettait hier les prix littéraires et les bourses de son association, en présence de la fille de Paul Bocuse.

L’association lyonnaise “Eugénie Brazier pour la transmission du patrimoine culinaire” fêtait ses 12 ans hier soir. A cette occastion, Jacotte Bazier – petite d’Eugénie Brazier dite “la mère Brazier” – réunissait la fine-fleur de la gastronomie lyonnaise pour remettre les prix littéraires et les bourses de son association qui met en avant le patrimoine culinaire des femmes. En effet, cet organisme est un hommage à Eugénie Brazier, cette emblématique “mère lyonnaise” des bouchons lyonnais qui ouvrit un restaurant en 1921 au 12, rue Royale (1er arrondissement). Elle est la première femme à obtenir 3 étoiles au guide Michelin en 1933. C’est dans son établissement que Paul Bocuse, désigné “cuisinier du siècle” par ses pairs, fait son apprentissage.

Des bourses pour aider les jeunes filles à émerger dans le monde culinaire

Comme en politique, dans les cuisines la place des femmes est parfois difficile à affirmer. Avec son association, Jacotte Brazier veut aider des jeunes filles de talent à émerger. Cette année, 12 jeunes apprenties ont eu droit à une bourse de 500 euros pour régler la scolarité et acheter du matériel. Un accompagnement financier et bien plus encore ! En effet, Jacotte Brazier nous confie “aider les jeunes filles” dès “qu’elles ont besoin”, notamment grâce à son prestigieux carnet d’adresse dans l’univers culinaire. Hier soir, Françoise Bernachon-Bocuse, la fille de Paul Bocuse, était venue applaudir et encourager les lauréates.

 

Un prix littéraire pour la transmission du patrimoine culinaire

Depuis 2007, “les amis d’Eugénie Brazier” ont mis en place un prix littéraire du livre de cuisine. Un prix qui vient récompenser uniquement des ouvrages écrits par des femmes dans une perspective de transmission du patrimoine culinaire. Une manière également “d’attirer les médias” et de “faire la promotion des actions de l’association” selon l’expression de Jacotte Brazier elle-même ! Cette année, le jury de l’association – présidé par Hervé Fleury, le vice-président executif de l’Institut Paul Bocuse – a décerné le grand prix à l’ouvrage de Sandrine et Jeanne Giacobetti pour “La cuisine de mère en fille” (ed. Larousse). Il s’agit d’un livre dans lequel mère et fille se transmettent les recettes et les secrets des plats familliaux. Le patrimoine culinaire à encore de beaux jours devant lui !

A LIRE AUSSI

Mission Patrimoine : un premier gagnant remporte 1.5 million d’euros

L’Elysée se lance dans les produits dérivés

 

About author

Journaliste VL. Directeur du bureau de Lyon.
Related posts
À la uneActualitéSport

Direction la Chine pour Gareth Bale

À la une

2 place Med' à Canet-en-Roussillon, qualité, prix et quantité face à la mer

Actualité

Bodega koko, un "must-eat" de Saint Jean de Luz

À la uneCulture

Le 20 juillet en trois dates

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux