Dans un message vidéo diffusé mardi 19 décembre sur son compte Instagram, la tenniswoman Marion Bartoli a annoncé son retour suprise sur les courts, quatre ans après son départ à la retraite. Elle envisage de faire sa rentrée au mois de mars prochain, à Miami.

Elle revient de loin

C’est un énorme défi que se lance Marion Bartoli, qui s’apprête à faire son grand retour à la compétition. « J’ai essayé de garder le secret le plus longtemps possible, mais il devient inévitable de l’avouer au monde entier », a-t-elle déclaré en exclusivité à Eurosport. Elle avait pourtant démenti les rumeurs faisant état de son retour au mois d’octobre dernier.

Et c’est peu dire que l’ex numéro 7 mondial revient de loin. Suite à sa victoire à Wimbledon en 2013, elle avait annoncée à la surprise générale son départ à la retraite, à seulement 28 ans. « Ca a été un crève-coeur d’arrêter en 2013″, regrette-t-elle dans son entretien exclusif avec Eurosport. La joueuse était atteinte d’une maladie mystérieuse, qui l’avait forcée à arrêter sa carrière. « J’étais sur le point de m’écrouler à chaque instant. Je perdais mes longs cheveux que j’aime, mes dents tombaient presque et ma peau tombait en lambeaux. Je ne pouvais pas taper un e-mail, ma peau était si fine que je sentais l’électricité dans mes doigts. J’avais de l’arthrose », se remémorait-elle dans une interview au Times.

Objectif Jeux Olympiques

Une chose est sûre, Marion Bartoli n’a rien perdu de sa combativité. Et ses objectifs sont clairs : remporter la Fed Cup, participer aux JO de Tokyo et remporter un Grand Chelem. Rien que ça. « Ça va être un grand défi, j’ai encore beaucoup d’entraînement à faire », admet-elle, impatiente de retrouver son « public adoré ».

Pour se donner les moyens de ses ambitions, Marion Bartoli a repris l’entraînement intensif il y a environ un mois et demi au centre national d’entraînement, à Paris, avec l’intention de reprendre la compétition au mois de mars prochain, lors de l’Open de Miami. Mais après quasiment cinq années passées hors des circuits, c’est un immense challenge qui attend la championne. Pour autant, elle ne se met pas de pression : »J’ai déjà prouvé que je pouvais gagner, ajoute-t-elle. ce n’est pas comme si j’avais une carrière totalement à refaire. Je viens pour finir ce que je n’ai pas pu achever en 2013. »

À lire aussi : Tennis : Novak Djokovic crée un restaurant pour les sans-abris