À la uneSport

Melanie Jesus Dos Santos : la gymnaste au mental d’acier

Petit gabarit : 1m52, 39 kilos et seulement 19 ans : Melanie Jesus Dos Santos, c’est le nom de la gymnaste Française la plus prometteuse aux prochains JO. Talentueuse et passionnée elle enchaîne les victoires. Son secret ? Un mental d’acier. 

Alors qu’aucun de ses parents ne pratique la gymnastique, la poutre et les barres asymétriques sont très vite devenues le milieu naturel de la jeune fille. Si bien que le talent de la Martiniquaise n’est pas passé inaperçu. À l’âge de 13 ans Mélanie intègre l’équipe de France de gymnastique. Obligée de quitter son île pour sa passion, le changement brutal de son quotidien fut difficile. Seule, sans repères et dans une famille d’accueil, il lui en fallut du courage. Son entraîneur Éric Hagard, penché sur elle depuis ses débuts la surnomme son petit « bijou ». Celui qui la suit depuis 7 ans à su cerné ses points faibles pour en faire une force.

En tout plus de 25 heures d’entraînement par semaine, toujours la même routine, les mêmes gestes… Un quotidien épuisant mais qui paye. La jeune adolescente devient en seulement 2 ans vice-championne de France du concours général en 2015 derrière Lorette Charpy.

Une blessure qui l’a rend plus forte 

Alors que sa carrière semble décoller, quelques semaines avant la sélection des jeux olympiques de RIO, un drame se produit : la sportive se blesse gravement au genou, l’éloignant de toute compétition pendant plus de 9 mois. Impulsive jusqu’à l’excès, elle va pourtant devoir apprendre la patience. Cette période a permis à Melanie de se retrouver, et de prendre confiance en elle, ainsi qu’en ses capacités. 

La nouvelle Melanie se maîtrise davantage, s’implique plus et voit les choses d’une manière différente : « Je travaille différemment à l’entraînement, le physique, c’est important, mais je travaille plus avec ma tête. ». 

Battante et prête à tout pour suivre les pas de son idole Youna Dufournet, une fois capable de concourir de plus belle on ne l’arrête plus ! Confiante avec son corps, alaise dans sa tête, la jeune femme sait de quoi elle est capable. 

Particulièrement habile au sol, elle a remporté la 5ème place dans cette catégorie lors du dernier championnat du monde à Stuttgart. Médaille de bronze au championnat d’Europe de 2017. 7 fois championne de France en 2 ans, un titre européen au sol en 2018. En avril 2019, elle devient la première française à rafler trois médailles continentales, en se hissant sur la première marche du concours général des championnats d’Europe en Pologne. 

Melanie pourrait bien rentrer en France avec une médaille lors des prochains Jeux olympiques à Tokyo reporté à 2021… 

À lire aussi : Coronavirus : comment le monde du sport est impacté

Related posts
À la uneCinémaCulture

L'Académie des César adopte "la parité intégrale" au sein de ses instances dirigeantes

À la uneFaits Divers

5 éléments pour comprendre...l'affaire Laëtitia Perrais

À la uneBrèvesSéries Tv

Naya Rivera de Glee portée disparue en Californie

À la uneActualitéInternational

46 pays soutiennent l’initiative chinoise contre les Ouïgours

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux