À la uneActualitéPolitiqueRégions

Municipales à Lyon : déjà trois candidatures enregistrées

C’est en 2020 que les électeurs seront appelés à élire un nouveau maire. Mais à Lyon, déjà trois hommes sont candidats. À dix-huit mois des scrutins, les barons lyonnais sont prêt à en découdre pour obtenir le siège très prisé.

L’éternel Gérard Collomb.

© SIPA Press.

 

 

Suite à sa démission fracassante du gouvernement, Gérard Collomb avait prévenu : c’est pour sa ville de Lyon qu’il quitte l’exécutif. Inquiet de l’expansion du Rassemblement National et de la « Droite Wauquiezienne », Gérard Collomb a voulu revenir dans son fief, dans le but de reconquérir ses électeurs.

Premier à annoncer sa candidature, il prépare déjà le renouvellement de son mandat acquis en 2001 (interrompu de 2017 à 2018 lors de son passage au gouvernement). Très connu par les Lyonnais, l’élu du Rhône pourra-t-il reconquérir les cœurs de ses concitoyens ?

Il a évoqué l’idée de partir sans étiquette politique, pour permettre un grand rassemblement.

L’opposant Étienne Blanc.

© Joël Philippon.

Premier lieutenant de Laurent Wauquiez au Conseil Régional d’Auvergne-Rhône-Alpes : Étienne Blanc, élu Les Républicains, mise sur son expérience. Il a été maire de Divonne-les-Bains (département de l’Ain) pendant plus de 27 ans et député durant 13 années. Mais c’est surtout grâce au soutien d’une cinquantaine d’élus lyonnais, qu’il a décidé de partir à la conquête du trône municipal.

Pour Stéphane Guilland, chef de l’opposition au Conseil Municipal de Lyon et soutien de ce candidat, Étienne Blanc est « le meilleur compromis » pour représenter la droite. Désavantage pour cet avocat de 64 ans, il est peu connu des lyonnais, puisqu’il a fait la majorité de sa carrière politique dans le département voisin.

Il est le candidat officiel du parti Les Républicains.

L’indépendant Pascal Blache.

© Tim Douet

 

Maire du 6e arrondissement de Lyon depuis 2014, ce centriste de droite a lancé sa candidature cette semaine. Celui qui se présente comme « le candidat de l’alternative », Pascal Blache, compte sur son ancrage local et son indépendance vis-à-vis des partis politiques.

Également président de l’association « Nouveau Cap Lyon Métropole » (créée pour le soutenir durant sa campagne), il veut aussi centrer son programme autour d’un projet écologique. Pour réussir, va-t-il chercher à obtenir le soutien du MoDem ou d’Agir ? Une chose est sûre : son envie est de rassembler. Il se présentera sans étiquette.

 

Avec déjà trois candidats, la ville de Lyon est désormais lancée dans la campagne électorale qui aboutira en 2020. Il est cependant important de souligner que les partis de gauche (PS, EELV, LFI et PC) n’ont pas encore annoncé leurs candidats.

 

À lire aussi : Collomb claque la porte du nouveau monde : coulisses d’un psychodrame

Related posts
À la uneBrèvesPop & Geek

Fifa 2021 : Le LOSC MCES eSports présente sa nouvelle équipe

À la uneCinémaSéries Tv

Interview - Alexandre Astier : "La suite logique pour Kaamelott est le cinéma"

ActualitéFranceRégions

Nos jeunes entrepreneurs ont du talent #1

À la uneActualitéInternationalPolitique

Présidentielle américaine: échange houleux entre Trump et Biden lors du premier débat pour la course à la Maison Blanche

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux