C’est devenu la tradition, chaque année, nous dressons notre bilan de la saison côté fiction française, pour la saison 2016-2017.

Alors que la saison américaine des networks touche à sa fin, nous avons décidé de faire le bilan de la fiction française. Que retenir de la fiction française pour la saison 2016-2017 ?
C’est notre traditionnel bilan qui nous amène à revenir sur une saison de séries françaises. Une saison difficile durant laquelle les certitudes des diffuseurs ont été malmenées par les téléspectateurs qui ont prouvés qu’ils pouvaient vite changer d’avis concernant les séries.

NB : certains programmes n’ont pas encore été diffusés mais le seront d’ici juin

Notre regret de la saison

Tenter, essayer, innover, proposer des univers différents, ça ne marche pas forcément autant qu’avant auprès du public. En témoigne les nouvelles saisons et / ou premières saisons de séries pourtant réussies comme Caïn, Zone Blanche, Les témoins ou le lancement de la saison 2 de Dix pour cent en dessous de la saison 1 malgré une bonne santé du replay. Attention, loin de penser qu’elles ne marchent pas en audience mais force est de constater qu’elles ont toutes connu des baisses d’audiences significatives alors qu’elles sont sans aucun doute au top de leur forme niveau qualitatif.

A lire aussi : notre dossier sur Caïn saison 5

La déception de la saison 

Très attendue pour sa seconde saison, Chefs aura déçu pour ses 8 nouveaux épisodes. On a non seulement assisté à une chute nette dans les audiences mais la magie de la saison 1 n’a opéré que dans les premiers épisodes de la saison 2. On espère cependant (sans trop y croire) que la série sera renouvelée car c’est une de nos très belles fictions qui a osé prendre des risques à bien des niveaux.

A écouter aussi : Clovis Cornillac dans La loi des séries

Le plaisir de la saison

Retrouver la série Profilage à son plus haut niveau portée par une nouvelle héroïne campée par Juliette Roudet. La série ne souffre pas dans sa chair du départ de Odile Vuillemin et sait même se relancer dans une nouvelle direction hyper intéressante. La saison 7 nous montre aussi que les deux auteures, Sophie Lebarbier et Fanny Robert en ont encore sous le pied. Une seconde jeunesse pour la série.

A lire aussi : Profilage saison 7 : une parfaite re-naissance pour la série

Le retour de la saison

M6 a fait son grand retour dans le match des séries en prime, match dont elle était absente depuis quelques années. Deux tentatives cette saison avec Les beaux malaises en octobre et Glacé en janvier, deux séries qui ont plus ou moins fonctionnées.

A écouter aussi : Julia Piaton est dans La loi des séries

Le réalisateur de la saison

Vianney Lebasque pour Les Grands saison 1. Avec son style, il est parvenu à donner à la série à la fois un aspect moderne et rétro. La série comporte de vraiment moments de grâce qui savent nous toucher comme cette sublime scène de air guitare dans l’épisode 4. On attend de voir la manière dont il donnera vie à la saison 2 de la série mais on est assez peu inquiet.

@VianneyLebasque

 

La révélation de la saison

Incontestablement Adèle Wismes dans Les grands. On a cessé de répéter dans les colonnes de Radio VL combien son jeu dans la saison 1 de la série nous avait touché, on est convaincu ici que c’est une future grande et on attend avec impatience non seulement la saison 2 de la série, mais également de la voir dans d’autres registres.

A lire aussi : Les Grands : qui est notre coup de coeur Adèle Wismes alias MJ ?

La série attendue pour la saison 2017-2018

Engrenages saison 6. Elles sont rares les saisons d’Engrenages et sont nécessairement attendues dès lors qu’elles pointent le bout de leur nez. Vu la qualité de la saison 5 qui renouait avec les meilleures moments de la série, on ne peut que présager du haut niveau de cette nouvelle saison.

(Avant d’en venir aux tops de cette saison, deux catégories totalement subjectives et assumées comme telles. Vous ne serez sans doute pas d’accord. Mais on souhaite mettre en avant une comédienne et un comédien que l’on a adoré voir cette saison. On ne dit pas que ce sont les meilleurs. Juste que ce sont les deux que l’on souhaite mettre en lumière.)

La comédienne d’honneur de la saison

Alba Gaïa Bellugi. Il n’aura fallu que quelques instants de jeu dans la suite de 3x Manon, Manon 20 ans pour retrouver la fulgurance du jeu et la puissance de cette jeune comédienne dans son rôle ultra fort de Manon. Son jeu instinctif nous bouleverse.

Le comédien d’honneur de la saison

Bruno Debrandt pour Caïn saison 7. Parvenir à grandir saison après saison dans une série à épisodes bouclés, c’est loin d’être évident. Grâce au fil rouge passionnant de cette saison, Bruno Debrandt explose et nous délivre une prestation jouissive et touchante.

A écouter aussi : Bruno Debrandt invité de La loi des séries

Le / la scénariste de la saison

Mathieu Missoffe (et l’équipe d’auteurs à ses côtés) créateur de la série Zone Blanche. Notre fiction a besoin de renouveau, de se réinventer et incontestablement ce fut le cas avec Zone Blanche, série hybride qui nous emmène dans un univers nouveau.

A lire aussi : notre dossier sur la saison 1 de Zone Blanche

A égalité avec Mathieu Missoffe, nous tenions à mettre à l’honneur Fanny Herrero pour son travail avec son équipe d’auteurs sur la saison 2 de Dix pour cent qui est aussi bien exécutée que la saison 1.

A lire aussi : notre avis sur la saison 2 de Dix pour cent

Le pari de la saison

Missions saison 1. Proposer de la SF en France et de la SF qui se tienne, servie par une histoire prenante, ça paraissait impossible, ils l’ont fait. Malgré quelques petites imperfections, Missions est la série à soutenir en cette fin de saison.

A lire aussi : Missions : ils ont visé la Lune et ont atterri dans les étoiles

La mention spéciale de la saison

Manon 20 ans. Suite de la mini série bouleversante 3xManon diffusée sur Arte, Manon 20 ans continue de surprendre, d’émouvoir en dressant le portrait d’une jeune femme qui apprend à grandir et à devenir une femme en se débarrassant de ses démons.

COUP DE CŒUR DE LA SAISON

Zone Blanche saison 1. On l’a dit et redit on aime Zone Blanche. Mais si elle figure en faut de ce bilan c’est parce qu’on juge que la prise de risque, l’audace, la création d’univers sont autant d’éléments qui doivent être soulignés et soutenus si on veut que notre fiction avance.

A écouter aussi : l’équipe de Zone Blanche au micro de La loi des séries

LA SÉRIE DE LA SAISON

Les Grands saison 1. Pour ceux qui nous lisent et nous écoutent, ce n’est guère une surprise. On aime très fort Les Grands, le casting, l’histoire, la réalisation et la musique sublime.
C’est une série qui fait du bien, qui donne la pêche tout en provoquant ce qu’il faut d’émotion. On en redemande !!

A écouter aussi : l’équipe de Les Grands au micro de La loi des séries

Ce bilan n’est pas exhaustif, nous avons été touché par beaucoup d’autres choses, on a aimé retrouvé beaucoup d’autres séries. Mais on pense qu’il reflète plutôt bien les paris qui ont été pris cette année et que l’on voulait mettre en avant.