À la uneSéries Tv

On a revu pour vous … Aquarius, David Duchovny contre Charles Manson

Suite au décès de Charles Manson, l’un des tueurs en série les plus tristement célèbre de l’Histoire (survenu le 19 novembre), on revient sur la série Aquarius dont il est l’un des personnages principaux.

C’est quoi, Aquarius ? Sam Hodiak (David Duchovny) est un inspecteur de la vieille école, qui exerce à Los Angeles à la fin des années soixante. En pleine guerre du Vietnam et alors qu’émergent le mouvement hippy et les Black Panthers, Los Angeles est une poudrière au bord de l’explosion, soumise à des tensions sociales et raciales. Lorsque la fille d’un célèbre avocat disparaît, Hodiak mène l’enquête. Il remonte alors jusqu’au petit groupe qu’a rejoint la jeune femme, une communauté dirigée par le charismatique Charles Manson (Grethin Anthony ). Sorte de gourou, ce sinistre criminel dispense son enseignement à des adeptes totalement sous son emprise, les conduisant toujours plus loin dans la violence et la folie…

Producteur et scénariste de la formidable série Profit,  John McNamara  avait depuis longtemps une idée en tête : une série qui raconterait comment un homme blanc d’une cinquantaine d’années, aux idées traditionalistes, avait vécu les bouleversements survenus aux États-Unis dans les années 1960, avec  l’émergence du mouvement hippy, l’activisme des groupes afro-américains, les tensions dues à la guerre du Vietnam, et les meurtres perpétrés par Charles Manson et ses acolytes. Baptisée Aquarius (en référence à l’expression The age of Aquarius, désignant pour la culture hippie une ère d’amour et de paix), le projet séduit immédiatement plusieurs chaînes, a fortiori avec le nom d’un acteur aussi populaire que David Duchovny pour interpréter le héros. NBC diffuse le pilote en Mai 2015 et quasi-simultanément, l’intégralité de la première saison est mise à disposition du public par plusieurs réseaux internationaux.


A lire aussi : On a vu pour vous … Mindhunter, la série de David Fincher


Sam Hodiak contre Charles Manson

 

Aquarius se construit selon deux axes : une histoire transversale en fil rouge (l’enquête qui va conduire Hodiak sur les traces de Manson) et des intrigues secondaires conclues à court ou moyen terme. Drama historique, la série mélange personnalités ayant réellement existé et personnages inventés. Toutes les intrigues sont fictives, mais elles s’appuient sur des événements réellement survenus, comme l’assassinat de Martin Luther King, celui de Robert Kennedy ou les divers mouvements sociaux et idéologiques des années 1960. Les deux aspects – contexte historique et fiction – ne cessent de s’alimenter l’un l’autre, dans un perpétuel va-et-vient.

Naviguant ainsi entre fiction et Histoire, Aquarius suit le parcours de Sam Hodiak. Inspecteur de police et vétéran de l’armée, c’est un homme aux idées rétrogrades, réfractaire à tout changement, perdu au milieu des bouleversements de son époque auxquels le confrontent pourtant ses enquêtes. L’une de ses investigations, justement, concerne la disparition de Emma (Emma Dumont), fille d’un prestigieux avocat, qui a fui le domicile familial. Assisté de son jeune collègue Brian Shafe (Grey Damon), Hodiak tente de  la retrouver et remonte ainsi jusqu’à un certain Charles Manson, leader charismatique d’une obscure petite communauté aux allures de secte. C’est là qu’Emma a trouvé refuge, comme d’autres jeunes paumés en quête de repères. Sous l’impulsion de son leader, sinistre manipulateur mégalomane impliqué dans toutes sortes d’affaires louches, le groupe va progressivement basculer dans la violence et la folie.

Gethin Anthony dans la peau du tristement célèbre Charles Manson

 

D’abord succincte, l’intrigue centrée sur Manson et ses adeptes gagne vite en importance, jusqu’à devenir le cœur de l’histoire : ses liens avec des personnalités respectées, ses aspirations artistiques déçues, son implication dans le trafic de drogues et la prostitution, son histoire personnelle servent de socle à la montée en puissance d’un personnage de plus en plus terrifiant à mesure qu’il accroît son emprise sur ses adeptes, les entraînant avec lui dans sa démence. Jusqu’au point culminant : le massacre perpétré au domicile de Sharon Tate, qui fait l’objet en saison 2 d’un épisode d’une brutalité sans concession, à peine soutenable.

En arrière-plan, la série développe ses intrigues secondaires, en général des affaires de meurtres que le duo d’enquêteurs doit résoudre au milieu d’un chaos qui va crescendo, entre mouvements sociaux, manifestations pacifistes et tensions raciales. Des intrigues qui dessinent une chronique de l’époque, en mettant en lumière le contexte dans lequel elles s’inscrivent. La mort d’un jeune noir abattu par un policier blanc déclenche ainsi une vague de violence interraciale attisée par les Black Panthers ; le sexisme est évoqué par le biais de l’agent Tully (Claire Holt), jeune femme traitée comme une simple secrétaire malgré sa valeur ; la désertion du fils de Hodiak, qui refuse de partir combattre au Vietnam, illustre la confrontation idéologique entre la génération précédente, qui a connu la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée, et les jeunes qui refusent de livrer une guerre qu’ils jugent absurde et injustifiée ; dernier exemple, les divergences générationnelles sont mises en exergue par l’opposition entre Hodiak et Shafe.

Hodiak, vieux de la vieille paumé dans les années 60

 

Il y a de bonnes choses dans Aquarius : on retiendra certaines scènes-choc et l’atmosphère de l’époque très bien retranscrite à l’écran. La série bénéficie notamment d’une bande-son remplie de grands tubes, judicieusement exploités et qui donnent leurs titres aux épisodes. Mais Aquarius est aussi extrêmement inégale et n’a pas su se montrer à la hauteur de ses ambitions. Entendant aborder de manière transversale toutes les problématiques complexes ayant transformé la société des années 1960, en prenant pour appui des intrigues criminelles généralement anecdotiques et résolues en un épisode, la série reste superficielle et ne fait qu’effleurer des questions comme le racisme, le communautarisme ou la libération sexuelle, en quelques scènes archétypales. Un défaut qui s’accentue en saison 2 : l’annulation ayant été annoncée, Aquarius accélère le rythme au détriment d’une certaine cohérence et brûle les étapes en bâclant sa conclusion.

Malheureusement, les acteurs sont aussi à la peine, à commencer par David Duchovny. On rechigne à l’admettre mais il joue Sam Hodiak comme il jouait Fox Mulder, avec les mêmes automatismes et les mêmes attitudes, sans parvenir à se démarquer du rôle qui l’a rendu célèbre. Quant à Grethin Anthony (Renly Baratheon de Game of Thrones), son interprétation de Manson frôle souvent la caricature ; à sa décharge, on devine combien il est difficile de s’affranchir de l’image de monstre pervers attachée à Charles Manson…

Aquarius est finalement une série correcte mais très inégale, qui laisse un goût d’inachevé : des séquences marquantes s’insèrent dans des épisodes globalement ternes,  et des intrigues secondaires superficielles ne permettent pas à la série d’exploiter le contexte de l’époque comme elle aurait pu le faire. On en reparle pourtant aujourd’hui, après le décès de Charles Manson, Aquarius ayant fait du tueur en série l’un de ses personnages principaux. On ignore ce que Charles Manson pensait d’Aquarius, ni même s’il l’a seulement vue. Mais devenir le héros d’une série n’était certainement pas pour déplaire à ce psychopathe manipulateur et mégalomane…  

Aquarius (NBC)
2 saisons – 26 épisodes.
Disponible en DVD et Blu-ray.

About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
À la uneBrèvesInternationalSéries Tv

Friends : non la série n'est pas de retour pour un nouvel épisode

À la uneMédiasSéries Tv

Un si grand soleil : un double épisode choc pour la série

À la uneActualité

Mobilisation mondiale pour Quaden contre le harcèlement

À la uneBrèvesSéries Tv

Blacklist renouvelée pour une saison 8 par NBC

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux