À la uneSéries Tv

On a vu pour vous … Pour Sarah, la nouvelle série de TF1

Présentée à La Rochelle, Pour Sarah, la nouvelle série de TF1 débarque aussi à la fin du mois sur la chaîne. On a pu la voir et on aime déjà beaucoup.

C’est quoi Pour Sarah ? Sarah et Cédric, 18 ans, amis d’enfance, sont retrouvés à l’aube entre la vie et la mort à côté d’une voiture accidentée. Lorsque l’enquêtrice chargée de l’affaire découvre que sa propre fille était avec Cédric et Sarah quelques heures avant l’accident et cache une partie de la vérité, elle se jure de faire toute la lumière sur cette nuit-là. Sa quête de vérité va pointer les projecteurs sur les secrets de la communauté, les responsabilités de chacun, et entraîner les parents dans le monde trouble et secret de l’adolescence.

Pour Sarah illustre bien la tendance actuelle de TF1 a diversifier ses formats de séries et de mini séries : polar, médicale, historique, feuilleton, … jamais la pluralité des propositions n’a été aussi importantes sur la chaîne et on ne peut que s’en réjouir. Même si on aurait aimé que cette diversité de propositions passe plus souvent par des projets originaux et moins par des adaptations. Car oui comme Les bracelets rouges, H24 ou Le temps est assassin, Pour Sarah est une adaptation, ici d’une série de 2015 au Québec.
Le postulat de la série consiste à se pencher sur l’adolescence et ses difficultés par la prisme d’un événement dramatique extrême, un peu à la manière de 13 reasons why (Netflix).

Pour Sarah, c’est un tragique accident de la route qui entraîne deux familles à se déchirer pour percer les secrets de cette nuit fatidique. Pour Sarah c’est une série rondement menée, qui ne ménage aucun effet -chaque épisode se clôt sur un cliffhanger implacable – tout en oubliant jamais l’émotion. Palpable à chaque instant, elle est le vrai moteur de la série et risque fort de vous retourner, Pour Sarah réservant un grand nombre de moments très forts. Evidemment, la quête de la vérité passe une nouvelle fois ici par le prisme d’une enquête policière mais qui reste suffisamment au second plan pour ne jamais éclipser les personnages.
Soigneusement écrite par Aurélia Morali, Pauline Rocafull, Thomas Boulle, Pour Sarah peut compter sur la réalisation très efficace de Frédéric Berthe qui avait déjà opéré sur Les innocents. Comme son collègue Rodolphe Tissot sur La dernière vague, Berthe sait donner du corps à la région qu’il filme pour en faire un personnage à part entière et lui donner comme une impression de plongée dans une petite ville américaine.

Le dernier gros atout de la série c’est son casting. Digne d’une grande saga, il réunit un nombre impressionnant de grandes figures de la télévision et du cinéma, de François Xavier Demaison à Caroline Anglade en passant par Thomas Jouannet, Audret Dana, Aure Atika et bien sûre Clément Rémiens, étoile montante la fiction télé et qui, sous sa gueule d’ange, apporte épaisseur et nuance à son personnage. Mais la vraie performance de la série c’est Sarah, incarnée par Eden Ducourant (Les ombres rouges), qui donne à son personnage tout à la fois son côté fort, bouleversant, complexe et terriblement vulnérable. Une vraie révélation qui se confirme rôle après rôle.

Trop tôt pour dire si Pour Sarah saura tenir la distance sur 6 épisodes mais ce début augure du meilleur et propose une entrée matière réussie, servie par des personnages qu’on aime déjà.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneActualitéArt / ExpoBrèvesCulture

Océan en voie d'illumination : le jardin des plantes devient aquatique

À la uneSéries Tv

Le bazar de la charité : vrai carton pour le lancement de la série

À la uneActualitéÉtudiantFranceNon classéPolitiqueSociétéSociétéVie Étudiante

Mouvement étudiant contre la précarité : blocus de l'Université Bordeaux-Montaigne

À la uneActualitéBrèvesMédiasSociété

Cash Investigation : Qui profit de nos impôts ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux